10 choses que vous devez savoir à 18 ans

609
0
Share:
18 ans âge de tous les possibles

Vous venez de fêter vos 18 ans et vous allez bientôt voler de vos propres ailes, si ça n’est pas déjà le cas. Il est temps de faire un petit inventaire de vos compétences. Car il y a un certain nombre de choses que vous devez savoir à votre âge, histoire de bien démarrer dans la vie.  

A 18 ans, on doit savoir s’habiller comme un homme

Vous habiller, vous savez normalement déjà le faire. Vous habiller comme un homme, et non comme un petit garçon, c’est autre chose. Or il est primordial que vous compreniez que l’habit fait le moine : vous allez être jugé à votre manière de vous vêtir. Habillez-vous comme un gosse (T-shirt, short…) et vous serez traité comme un gosse. Habillez-vous comme une racaille (vêtements de sport, casquette, claquettes et chaussettes…) et vous serez traité comme une racaille. Habillez-vous comme un kassos (sarouel et autres) et vous serez traité comme un kassos.

Si vous voulez être traité comme un homme, habillez-vous comme un homme. Un ensemble de type jeans, chemise, ceinture, chaussures de ville a l’avantage d’une certaine neutralité et d’un certain sérieux, tout en étant relativement indémodable. Il y a bien entendu d’autres possibilités. Mais quoi qu’il arrive, souvenez-vous d’adapter votre tenue aux circonstances : on ne va pas à un entretien d’embauche en short, on ne porte pas de vêtements de sport en dehors des moments où on fait du sport, etc.

18 ans avec style

Le style fait l’homme, à 18 ans comme plus tard.

A 18 ans, on doit savoir repasser et coudre

Pas besoin d’être un grand couturier mais vous devez, au minimum, savoir faire vos ourlets et réparer un bouton sur une chemise ou un pantalon. Si ce n’est pas déjà fait, apprenez à repasser au moins vos chemises : être capable de s’occuper de soi-même et de ses affaires est le premier pas minimal vers l’autonomie réelle.

Dans le même ordre d’idée : cirer ses chaussures fait aussi partie des gestes d’entretien qu’on doit apprendre à exécuter régulièrement (et en fait sans même y penser).

A 18 ans, on doit savoir faire un nœud de cravate

Vous ne porterez peut-être pas de cravate tous les jours. Mais à aucun moment de votre vie adulte, le fait de savoir faire un nœud de cravate ne sera un handicap, bien au contraire. Vous serez amené à porter une cravate pour les mariages, les baptêmes, les enterrements, les entretiens d’embauche, les rencontres avec des clients ou partenaires commerciaux importants, et même beaucoup de vos rendez-vous amoureux. Apprenez dès maintenant à faire au moins un double Windsor : ça ne demande qu’un peu de pratique, et en l’espace d’une soirée et de quelques essais par la suite, vous aurez ce nœud en main.

A 18 ans, on doit savoir serrer la main

Rien de pire qu’un homme à la poignée de main brutale, sinon un homme à la poignée de main molle. Une main se serre de façon ferme et forte mais sans écraser, en regardant la personne dans les yeux. La poignée de main dure environ deux secondes, pas moins (ça fait fuyant), pas plus (ça fait louche).

A 18 ans, on doit savoir faire ses comptes

Vous n’avez sans doute pas beaucoup d’argent à l’heure actuelle. Raison de plus pour apprendre à bien le gérer. Tenez un carnet (ou une feuille Excel, ça marche aussi) de comptabilité et essayez de le garder à jour ; pas la peine de noter la moindre dépense immédiatement, du moment que vous conservez vos tickets de caisse : une séance hebdomadaire suffit. Cela vous permet de savoir précisément où vous en êtes, combien vous pouvez vous permettre de dépenser et pour quoi.

A 18 ans, on doit savoir cuisiner

Vous n’êtes sans doute pas encore un grand chef cuistot mais être capable de préparer vos propres repas va vous permettre d’économiser énormément sur votre budget nourriture, tout en épatant occasionnellement vos copines. De plus, ça vous permettra également de savoir précisément ce que vous mangez, ce qui, du point de vue de votre santé, est primordial.

Apprendre à conduire à 18 ans

Que vous aimiez cela ou pas, apprendre à conduire est indispensable à 18 ans .

A 18 ans, on doit savoir conduire

Même si vous habitez dans une grande ville, même si vous ne possédez pas de véhicule, le permis de conduire est indispensable : cela évite de faire de vous un éternel assisté et vous permet également, quand votre chauffeur a bu, de prendre les choses en main s’il le faut. C’est le passeport vers l’autonomie et le contrôle de votre propre destin. Sans compter que ça vous ouvre aussi la porte vers divers petits boulots de livraison.

A 18 ans, on doit savoir prodiguer les premiers soins

L’idéal serait de passer votre brevet de secouriste. Si ça n’est pas le cas, apprenez au moins les gestes de base : panser une plaie, faire une attelle ou un garrot, faire le bouche-à-bouche. On ne sait jamais ce qui peut arriver et vous pourriez bien plus tôt que vous ne le souhaitez être confronté à des situations de crise. Savoir comment réagir en ce cas vous permet de faire partie des solutions, et non des problèmes.

A 18 ans, on doit savoir écrire le français correctement

C’est indispensable. Votre français, au moins pour les tournures et les mots les plus courants, doit être impeccable. Un CV avec des fautes est un CV qui part directement à la poubelle. Une déclaration d’amour truffée de fautes est ridicule, une lettre de motivation également. Toute votre vie, vous serez amené à écrire en français, quel que soit votre métier : vous écrirez à votre patron, aux administrations, à vos clients, à vos employés, à votre famille, à votre député, etc. Si vous avez un minimum d’ambition personnelle, la maîtrise du français est indispensable.

A 18 ans, on doit maîtriser les codes de politesse et de galanterie de base

La politesse est votre ticket d’entrée dans la société. La galanterie est la politesse appliquée aux relations avec les femmes. Maîtriser l’une et l’autre, c’est tout simplement savoir vous conduire comme il se doit. Cela ne vous garantit aucunement la réussite mais cela vous assure de ne pas vous faire jeter d’entrée de jeu.

 

Antoine
Share:
%d blogueurs aiment cette page :