Chez moi ou chez toi ?

415
0
Share:

Soirée en ville, une rencontre, des regards, une discussion … elle est partante, vous êtes partant. Et voilà que se pose LA question : Chez moi ou chez toi ? Il n’y a pas de bonne réponse absolue en la matière, et tout dépend du contexte. Chacune des solutions a ses mérites et nous allons les passer en revue.

 

Chez vous

L’avantage, c’est que vous êtes en terrain familier. Si vous avez bien organisé votre logement et qu’il est à même d’impressionner votre conquête, c’est un point positif. Autre point positif : pas besoin de vous lever plus tôt que d’habitude le lendemain si vous devez partir bosser. Enfin, vous savez parfaitement de quel matériel (alcools, préservatifs…) vous disposez.

Les désavantages, toutefois, sont immenses.

  • Il vous est impossible de vous barrer sans un mot et sans jamais la revoir, pour le cas où finalement les choses seraient décevantes.
  • Il est difficile de faire en sorte qu’elle parte si elle n’en a pas envie.
  • Elle sait désormais où vous habitez et peut se pointer même si elle n’a pas votre numéro.
  • La possibilité d’un vol n’est jamais à exclure totalement.
  • Elle peut, mine de rien, farfouiller un brin dans vos possessions … oh deux fois rien … juste un petit coup d’œil à votre page Facebook restée ouverte, un regard dans les placards pour voir si des vêtements féminins s’y trouvent … rien de bien grave, n’est-ce pas ?
  • Cela lui donne, surtout, la possibilité de marquer son territoire : elle peut « oublier » un objet sur place. Cela a deux avantages pour elle : avoir une excuse pour revenir et indiquer à une éventuelle rivale que vous êtes déjà en main.

 

Chez elle

Quand vous allez chez elle, il n’y a qu’une seule chose à surveiller : vous-même (et aussi ce que vous avez sur vous, mais c’est secondaire). Visiter son domicile vous permet aussi d’avoir une petite idée du genre de personne qu’elle peut être. Par exemple, vous pouvez évaluer son niveau de crasse ou de bordélisme. Quelques éléments sont toujours intéressants à vérifier :

  • Profitez d’un passage à la salle de bains pour jeter un coup d’œil à son placard à pharmacie. C’est généralement une bonne indication de son niveau de dinguerie : y a-t-il des médicaments antidépresseurs ? y a-t-il des tonnes de préservatifs, neufs ou usagers ? y a-t-il plusieurs tests de grossesse « juste au cas où » ?
  • Quel genre d’animaux de compagnie a-t-elle ? Un clébard démesuré, bien trop grand pour le logement, indique clairement une dingue (généralement crade) ; même chose si elle a des tonnes de chats.
  • Les partenaires sexuels multiples laissent souvent des traces dans la maison : objets divers, slips, mégots dans le cendrier alors qu’elle ne fume pas, etc. Soyez attentif à cela, si vous envisagez autre chose qu’un coup d’un soir.
  • Les croyances laissent également des traces : si elle a des principes, un code de valeurs, cela peut souvent se voir. Par forcément pas un crucifix au mur, ni une mezzuzah à l’entrée. Mais par les livres présents chez elle, par exemple.
  • Plus généralement, dites-vous que vous menez une enquête rapide et discrète et essayez de comprendre qui elle est, et surtout si vous pouvez envisager autre chose qu’un coup d’un soir immédiat.

Bien évidemment, l’avantage majeur au fait d’aller chez elle, c’est que vous pouvez disparaître à tout instant.

 

Alors, chez moi ou chez toi ?

Comme d’habitude, ça dépend. Mais en règle générale, mieux vaut privilégier le domicile de la dame. Cela vous donne une meilleure maîtrise de la situation et vous permet d’avoir une petite idée de ce dans quoi vous mettez les pieds.

Julien
Share: