Devenir alpha : 4 principes

458
0
Share:

Nous avons déjà abordé, dans un article récent, la problématique liée au fait d’être ou de devenir alpha. Voici quelques conseils et principes de plus, en la matière…

 

Devenir alpha, c’est prendre la voie difficile

Le combat a lieu tous les jours. Il a lieu en vous, au plus profond de votre cœur et de votre âme. Il a lieu à chaque fois que vous avez le choix entre la vérité et la facilité, entre l’adversité et le renoncement. A chaque fois que vous faites le choix de la voie difficile mais vraie, de la voie rocailleuse et solitaire mais que vous savez véridique, vous vous rapprochez de l’alpha qui est en vous. Mais soyons honnête : est-ce que cela arrive si souvent que cela ? Combien de craintes vous retiennent ? Combien de fois la peur de choquer, d’être ostracisé, d’être montré du doigt, d’être regardé de travail, voire de perdre un ami ou votre travail, combien de fois cette peur vous a-t-elle fait renoncer à dire et à faire ce que vous saviez être juste ? Combien de fois, en d’autres termes, avez-vous préféré la facilité à l’honneur ?

S’il y a si peu d’alphas véritables, ce n’est pas parce que les hommes n’ont pas envie de l’être. Au contraire : tout homme aimerait devenir alpha. S’il y en a si peu, c’est parce que la plupart des hommes, au fond d’eux-mêmes, sont des lâches.

 

Devenir alpha, c’est apprendre à ne dépendre que de soi-même

Un mâle alpha ne dépend de personne. Il est capable de se nourrir, de se loger, de se vêtir lui-même. Il peut avoir plaisir à fréquenter les autres mais ne dépend pas d’eux pour savoir ce qu’il vaut. Il vit de son travail, non d’une aide sociale ou du soutien de sa famille.

Le point essentiel à comprendre est le suivant : dans la vie, personne ne vous doit rien. Vous n’avez droit à rien. Tout ce qui a de la valeur est le fruit d’efforts et de travail. Ce que l’on vous donne pour rien ne vaut rien.  Et cela vaut pour tout : l’argent, les relations, l’amour, le sexe, la gloire, la confiance en soi, la beauté…

Toute amélioration de votre situation demandera des efforts de votre part.

Pour devenir alpha, il faut apprendre l’indépendance : faire en sorte, pour toutes les tâches quotidiennes, de ne pas dépendre de quelqu’un d’autre est essentiel. Savoir cuisiner, coudre, réparer sa voiture, construire sa maison ; avoir des compétences professionnelles qui vous permettent de vivre et de travailler où vous le souhaitez. Tout cela s’apprend, et tout cela est nécessaire.

Pour cela, commencez par faire une liste de tous les domaines dans lesquels vous dépendez trop des autres et mettez-vous au travail pour la réduire au maximum. Cela ne se fera pas en une semaine, et il est probable que cette liste ne sera jamais entièrement vide. Mais faites en sorte de la rendre la plus courte possible.

 

 

Devenir alpha, c’est avoir le courage d’échouer

Beaucoup trop de gens sont paralysés par la peur d’échouer. Du coup, ils n’entreprennent même pas. Or on n’est certain à 100% d’échouer que quand on n’essaie pas. Pour devenir alpha, il faut avoir le courage d’échouer. Car c’est bien l’échec qui est important, non la réussite : faire face au succès, ça ne demande aucun courage et tout le monde en est capable. Être capable de s’en prendre plein la gueule, de ramasser ses dents avec ses doigts cassés, puis de se relever quand même, en revanche, ça demande une certaine force morale. Relisez If, de Kipling :

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie 
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, 
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties 
Sans un geste et sans un soupir ; 

(…)

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, 
Si tu peux conserver ton courage et ta tête 
Quand tous les autres les perdront, 

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
Seront à tout jamais tes esclaves soumis, 
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire 
Tu seras un homme, mon fils.

 

C’est bien la capacité à faire face à l’échec qui est déterminante. Un alpha qui sait comment échouer, encore et encore, et se relever quand même, est certain de son succès final. Comme le disait mao : De défaite en défaite, jusqu’à la victoire finale.

 

Le courage d’assumer

Vous avez échoué ? Vous avez réussi mais cela vous a coûté ? Quoi qu’il en soit, assumez ! Le mâle alpha ne cherche pas d’excuses : il prend les choses comme elles sont, accepte le réel tel qu’il est. On ne peut pas devenir alpha en cherchant toujours des responsables pour nos propres erreurs. Parfois (et même souvent), l’attitude la plus courageuse, la plus virile et la plus respectueuse de soi et des autres consiste à dire : Oui, j’ai merdé. Je ne souhaitais pas ce résultat mais c’est ce qui est arrivé. Comment puis-je réparer ?

Martial
Share: