Comment devenir un alpha : quelques principes de plus

583
0
Share:
Devenir un alpha est difficile mais pas impossible

On a déjà évoqué le sujet plusieurs fois dans d’autres articles mais il semble intarissable : comment devenir un alpha ? Bien sûr, on l’a dit, on l’a répété, ça n’est jamais fait, jamais terminé, jamais achevé. Mais il n’empêche : il existe des marques, des bornes, des points de repère. En voici quelques-uns. 

 

Se construire le corps d’un alpha

Pour devenir un alpha, il faut d’abord avoir le corps d’un alpha. Il n’est jamais trop tôt, il n’est jamais trop tard : un homme doit faire 45 à 60 minutes d’exercice physique par jour, tous les jours, toute sa vie. Il n’y a aucun autre secret, aucune formule magique, aucun raccourci. Vous pouvez courir, soulever de la fonte, pratiquer des sports collectifs … cela importe au fond assez peu.

Bien qu’elle puisse compter, l’esthétique du corps alpha est un objectif secondaire : la priorité, c’est un corps puissant, fonctionnel, à même de vous permettre de réaliser toute sorte de tâches physique et de vous défendre, vous et vos proches.

 

Apprendre à se battre

La plupart d’entre nous ont été bassinés, toute leur enfance et une bonne partie de leur vie adulte, avec l’idée que la violence ne résout rien. Le problème, c’est que cet adage est faux. En réalité, il y a des situations dans lesquelles la violence est la seule solution : il y a des gens qui ne comprennent que la force ; il y en a d’autres qui ne vous laisseront tout simplement pas le temps de les raisonner. Bien entendu, il vaut mieux éviter la violence autant que faire se peut ; mais s’y dérober quand elle est nécessaire est une lâcheté et le meilleur moyen de rester une victime toute sa vie.

Pour devenir un alpha, il faut savoir quand faire preuve de violence, et ne pas hésiter à le faire si la situation l’impose. L’apprentissage d’une technique de combat efficace est donc une nécessité.

 

Apprendre à vivre

Aucun épisode d’une série télé ne sera jamais aussi intéressant que votre propre existence. Trois jours passés devant Call of Duty ne seront jamais aussi intéressants que vingt minutes de paintball ou de tir sur cible. La vie, la vraie, c’est ce qui se passe pendant que vous perdez votre temps sur Facebook, devant les Sims ou à regarder du porno.

Si vous passez une heure sur Youporn, vous n’en tirez rien, sinon, à la fin, une triste branlette. Pourquoi ne pas plutôt passer cette heure à vous balader en ville, à la recherche d’une nana avec qui coucher pour de vrai ? Bien sûr, vous avez neuf chances sur dix d’échouer misérablement. Mais en restant à vous secouer la nouille, vous avez 100% de chances d’être minable.

Internet et les loisirs virtuels en général ne donnent que de fausses satisfactions, des illusions, des plaisirs factices. Choisissez la vie, la vraie, et croquez-la à pleines dents !

 

Apprivoiser le temps et la mort

Vous allez vieillir. Vous allez mourir. C’est notre lot à tous. Tôt ou tard, nous ne serons plus. Demandez-vous ce que vous laisserez : quel sera votre leg à ce monde ? Qu’aurez-vous accompli ? Souvenez-vous des paroles de Gandalf : « Tout ce que nous avons à décider, c’est que faire du temps qui nous est imparti. ». C’est très vrai.

La mort n’est pas votre ennemie. Votre propre mort, en tout cas, n’est pas à craindre : celle des autres, ceux que vous aimez, peut être douloureuse. Mais la vôtre, pourquoi la craindre ? Tant que vous êtes là, c’est qu’elle n’est pas là ; dès qu’elle est là, vous n’y êtes plus. Et elle marque soit l’entrée dans un autre monde, soit la fin des emmerdements. En tous les cas, il n’y a aucune raison de la craindre. Aucune raison de la hâter non plus. Mais être en paix avec le fait qu’on va mourir un jour et l’accepter pleinement est l’une des conditions nécessaires à une vie pleine et réussie.

 

Cultiver le sens de l’honneur

De toutes les valeurs que la dévirilisation de la société a jeté par-dessus bord, l’honneur est sans doute celle dont le manque est le plus criant. Pour devenir un alpha, cultiver le sens de l’honneur est essentiel. Et pas si difficile, sur le papier : cela consiste, par exemple, à ne pas frapper un homme à terre ; à ne pas tricher, voler ni mentir ; à ne pas s’attaquer à plus faible que soi ; à ne pas chercher à faire porter le chapeau à quelqu’un d’autre pour ses propres erreurs ; à ne pas donner sa parole à la légère, mais à ne jamais y manquer.

Oui, en réalité, c’est difficile, très difficile. Mais, et de loin, le principe le plus satisfaisant qui soit, et le meilleur pour son propre égo. Qui vit dans l’honneur vit en homme. Qui vit sans honneur ne saurait être un homme, et surtout pas un alpha.

Antoine
Share:
%d blogueurs aiment cette page :