Comment devenir un mâle alpha ?

525
0
Share:

Comment devenir un mâle alpha ? est une question souvent posée. La réponse est à la fois simple et complexe. En effet, on peut aussi bien répondre Vous ne le deviendrez jamais que Vous l’êtes déjà. Tout est question de contexte. Essayons d’y voir un peu plus clair…

 

Il n’y a pas de diplôme pour devenir un mâle alpha

Jamais personne ne vous remettra un diplôme ni une médaille en vous disant Bravo mon gars, tu as bien bossé, voilà, tu es un alpha. Jamais. Et vous pourrez suivre tous les conseils que vous voudrez dans autant de sites que vous voudrez, ça ne suffira jamais.

La raison à cela est simple : le statut d’alpha est contextuel. L’alpha, dans un groupe, c’est celui qui assume naturellement le rôle de leader. C’est aussi et surtout celui que les femmes du groupe considèrent naturellement comme le partenaire sexuel le plus souhaitable. Mais ce statut ne sera pas le même si le groupe change, si de nouvelles personnes arrivent ou si d’autres s’en retirent. Peut-être êtes-vous l’alpha dans le cadre de vos relations avec une femme en particulier, mais avez-vous une attitude béta avec une autre. Rien n’est permanent, rien n’est figé, rien n’est écrit dans le marbre. Le statut d’alpha est une conquête de tous les jours, un parcours qui ne se termine jamais.

 

Trois étapes pour devenir un mâle alpha

Le fait que le chemin ne se termine jamais ne veut cependant pas dire qu’il n’y a pas de chemin : certains traits sont communs à tous les alphas ou presque et les acquérir ou les développer est une nécessité impérative.

 

Se confronter à soi-même

Être honnête avec soi-même, quitte à être brutal dans cette honnêteté, est une nécessité absolue pour qui veut devenir un mâle alpha. Prenez un moment pour réfléchir à la personne que vous êtes. Tentez d’être le plus sincère possible et notez précisément vos points forts et vos points faibles. Personne d’autre que vous ne lira jamais cette liste : vous n’avez donc pas à mentir. Mais sachez que c’est là un exercice difficile : les hommes réellement capables de se regarder avec honnêteté sont rares, très rares.

Une fois la liste de vos faiblesses dressée, demandez-vous, parmi elles, ce qu’il est possible de corriger et ce qui ne l’est pas. Attention : quand on parle de correction, on parle, réellement, de changer les choses. Prendre un anti-dépresseur quand on se sent mal ou se taper une branlette quand on se sent seul, ce n’est pas corriger le problème : c’est mettre un pansement sur la plaie ; ça peut aider sur l’instant mais ça ne résout rien à long terme.

Plongez en vous-même et découvrez quelles sont vos plus grandes faiblesses, vos principales craintes. Ne vous contentez pas de les noter : dites-les à haute voix. Plusieurs fois. Regardez votre peur et votre handicap en face. C’est la seule manière de commencer à forger votre courage.

 

Ne pas éviter ce que l’on craint

Il y a des choses qui vous font peur. Vraiment peur. Vous le savez. Vous les connaissez. Et c’est justement parce qu’elles vous font peur que vous devez vous y confronter. C’est exactement comme dans la cour de récré quand on est gosse : il n’y a qu’une seule manière de se débarrasser du petit con qui vous tyrannise, c’est de lui faire face et de lui casser la gueule une bonne fois pour toutes. Il en va exactement de même pour toutes vos craintes. Vous mettre en danger pour rien est idiot, bien entendu. Mais faire face à vos peurs et les vaincre est indispensable.

Devenir un mâle alpha, c’est comprendre que la vie est une lutte et que c’est cette lutte qui vous rend plus fort. Quelle que soit votre peur, elle est un indice : elle pointe vers ce qu’il vous faut faire pour continuer à vous améliorer.

 

 

Tracer son propre chemin

Si réellement vous voulez devenir un mâle alpha, sachez vous inspirer des grands hommes qui vous ont précédé mais ne les imitez pas. Tracez votre propre voie, inventez votre propre vie. Vous seul savez où vous devez aller. Vous seul connaissez vos qualités et vos faiblesses et savez comment y aller. Vous n’avez pas besoin qu’une foule de fans vous encourage à tout instant. Le véritable mâle alpha a suffisamment de confiance en soi et vertu virile pour ne pas dépendre de l’avis des autres.

Déterminez vos objectifs de vie, établissez les étapes qui vous y mènent, évaluez ce que tout cela va vous coûter en termes de temps, d’énergie et de volonté. Un vaisseau qui n’obéit pas au capitaine obéit à la tempête, disait-on autrefois dans la Marine. Soyez le capitaine de votre propre vie.

 

Vous l’avez compris : on ne peut pas devenir un mâle alpha du jour au lendemain. Mais on peut conquérir, un à un, des traits et des attitudes d’alpha, s’améliorer chaque jour, et forger, peu à peu, sa propre destinée.

Martial
Share:
%d blogueurs aiment cette page :