Sites de rencontres : comment éviter de perdre votre temps

Share:

Les sites de rencontres peuvent être d’excellents outils pour faire la connaissance de femmes répondant à vos attentes. Ils peuvent également se révéler de cruelles déceptions et des pertes de temps et d’argent considérables. Pas mal d’hommes ont du mal à y trouver qui que ce soit et n’y séduisent pas davantage que dans le monde réel. Voici quelques clefs pour éviter les pièges et ne pas se laisser avoir…

1/ Prendre son temps avant de payer les sites de rencontres

Une bonne manière de ne pas se ruiner sur un site de rencontre est, tout simplement, de ne pas payer plein pot. Beaucoup de ces sites, en effet, vont vous proposer spontanément des ristournes si vous créez un profil sans payer illico. Le mieux est donc de créer un compte, de laisser votre profil vide … puis d’attendre une semaine ou deux sans rien toucher et de profiter ensuite d’une offre promotionnelle.

Exemple : si vous vous inscrivez sur AdopteUnMec, on va d’abord vous proposer une offre à 30€ par mois. Refusez. Attendez. Moins d’une semaine après, on va vous proposer une première promo (vous la recevrez par mail) : tester le site pendant une semaine, pour 5€ seulement. N’acceptez pas cette première offre : on va vous proposer bien mieux très vite. Dix à quinze jours après votre inscription : bingo ! Trois mois pour 39€. Ça valait le coup d’attendre, non ?

2/Prendre son temps pour ne pas le perdre

Prendre son temps présente un autre avantage : une fois votre profil créé, s’il est vide, sans photo, sans rien d’autre que votre âge et votre ville, il n’attirera, logiquement, personne. C’est normal. Mais cela vous permet aussi de tester le sérieux du site. Sur Ashley Madison, par exemple, votre profil attirera pourtant des messages, qu’on ne manquera pas de vous signaler par mail, et ce tant que vous n’aurez pas payé pour pouvoir les consulter. Bien entendu, ce sont des fakes. De nombreux sites de rencontres en regorgent.

Je vous suggère de tester plusieurs sites de la sorte : créez un profil, laissez-le vide, attendez deux semaines. Profitez des offres si vous le souhaitez mais ne dépensez surtout jamais le moindre sou sur ceux qui vous ont balancé des fakes entretemps. Attention : ne confondez pas les fakes avec les simples visites. Plusieurs sites vous indiquent quand votre profil a été vu, ce qui n’est pas forcément un fake. En revanche, les sites de rencontres qui vous signalent que vous avez des demandes de contact nombreuses et régulières sur un profil vide sont à fuir.

3/ Comprendre pourquoi les femmes sont présentes sur des sites de rencontres

Il n’y a pas de fakes partout : certains sites ont effectivement un public féminin. Toujours moins nombreux que ce qu’ils prétendent dans leur communication mais pas inexistant pour autant. Mais il y a une chose que vous devez absolument comprendre : un bon nombre de femmes présentes sur les sites de rencontres ne sont pas là pour réellement faire des rencontres. Elles sont là pour jouer avec l’idée, pour savoir si elles plaisent, pour s’amuser un peu sans réellement se mettre en danger … voire pour des raisons bien plus prosaïques.

Exemple réel : l’une de mes collègues, âgée de 27 ou 28 ans, encore assez jolie, claque en général l’essentiel de son salaire dans les quinze premiers jours du mois, essentiellement en fringues et en alcool. Alors qu’elle se fout complètement des sites de rencontres dans les périodes où elle est en fonds, elle y retourne dans la deuxième moitié de chaque mois, en expliquant tranquillement que C’est cool : il suffit de répondre et d’être gentille, et on t’invite à bouffer ou à sortir presque tous les soirs. Souvent même on te fait des cadeaux. Bien entendu, si elle tombe de la sorte sur un homme qui lui plait, elle ne va pas cracher dessus et ne se privera pas pour consommer. Mais ça n’est pas son objectif principal. Son objectif principal, c’est de faire en sorte que des hommes qu’elle ne connaît pas financent ses loisirs.

Bien entendu, toutes les femmes qu’on trouve sur les sites de rencontres ne sont pas dans ce cas. Mais souvenez-vous tout de même que sur de nombreux sites (et AdopteUnMec en particulier), être là ne leur coûte rien. Privilégier les sites où hommes et femmes paient autant peut donc être un bon début mais ça n’est aucunement une garantie : en effet, celles qui paient peuvent très bien, à l’instar de ma collègue, en vouloir pour leur argent et être déterminées à tirer un maximum d’avantages de leur inscription. En outre, ce n’est pas parce qu’un site prétend qu’hommes et femmes paient autant que c’est en réalité toujours le cas. Très souvent, les femmes bénéficient de prix cassés, d’offres exceptionnelles, etc. Dans tous les cas, elles paieront moins que vous. Et pour cause : du point de vue du business model du site, elles sont le produit, vous êtes l’acheteur.

Sites de rencontres succès

N’oubliez pas que votre objectif est de la rencontrer réellement. Pas de passer des plombes à papoter avec elle en ligne.

4/ Ne pas se laisser leurrer par les photos

Vous le savez sans doute déjà : une femme avec qui vous communiquez sur un site de rencontres ressemble en réalité à la pire de ses photos. C’est une règle d’airain, qui ne souffre pas d’exception, les images qu’une femme présentant sur son profil dans un site de rencontres représentant la quintessence, le very best of, d’années de narcissisme et de selfies.

D’autre part, un profil sans photo est un profil qui ne mérite pas votre attention : n’importe quelle femme sait que les hommes aiment regarder le visage, les courbes, le corps des femmes. C’est d’ailleurs pour cela qu’elles se maquillent, qu’elles s’habillent sexy, qu’elles mettent des talons : pour attirer notre attention et notre regard. Si le profil d’une nana ne comprend pas de photo tant soit peu identifiable, cela peut signifier :

  • Qu’elle est moche, en a conscience et espère qu’elle trouvera un prince charmant néanmoins qui se soucie de la réelle beauté intérieure et non des apparences. En clair : non seulement elle est laide, mais en plus elle est irréaliste.
  • Qu’elle est moche, qu’elle en a vaguement conscience mais qu’elle espère que le mystère autour des quelques images floues ou évocatrices qu’elle a mis vous donneront des indices quant à sa richesse intérieure et vous donneront envie de réellement en savoir davantage sur elle. En clair : non seulement elle est laide, mais en plus elle est bête.
  • Qu’elle est en couple et n’a pas envie qu’on l’identifie trop facilement.
  • Qu’elle n’a pas réellement envie de rencontrer qui que ce soit.

Ce n’est cependant pas parce qu’un profil a des photos qu’il doit nécessairement retenir votre attention. Bien sûr, il y a les photos de toute évidence fake, et qu’on repère en deux clics sur Google Images.
Mais il y a aussi les photos réelles, sur lesquelles la nana se présente en maillot de bain, ou encore laisse apercevoir un décolleté très plongeant, et ainsi de suite. Qu’une femme mette ses atouts en avant sur des sites de rencontres n’a rien d’étonnant ni de répréhensible : c’est normal et de bonne guerre pour qui veut attirer le chaland. En revanche, s’il n’y a que ça (et surtout si son profil est par ailleurs vide ou presque), il y a de très fortes chances pour que la seule chose qu’elle recherche, ce soit de l’attention sur sa petite personne. Une telle nana n’a que rarement l’intention de réellement rencontrer qui que ce soit : elle se contente des validations narcissiques que constituent les dizaines de messages (et de photos de bites) qu’elle reçoit quotidiennement. Cela flatte son égo et lui permet de continuer à traiter les mecs qu’elle connait dans la vraie vie du dehors comme de la merde, persuadée qu’elle est qu’elle pourra toujours en trouver d’autres d’un claquement de doigts, comme en témoigne la horde de bétas et de satellites divers qui floodent sa boîte mail.

5/ Lire et comprendre son profil

Lisez les profils des femmes susceptibles de vous intéresser. Lisez-les réellement et lisez-les complètement. Apprenez à repérer certains mots-clefs qui vous permettront de savoir réellement qui elle est. Certains termes sont de véritables sésames quand vous les comprenez. Par exemple :

  • J’aime les hommes généreux : Je suis une prostituée, que j’en aie conscience ou pas.
  • Je n’aime pas les radins : Je ne couche pas avec les pauvres.
  • Je cherche l’âme-sœur : Je cherche un mec qui acceptera tout et n’importe quoi / je suis une emmerdeuse de catégorie A.
  • Je cherche un homme respectueux : Je cherche un béta qui se pliera à mes caprices.
  • Je suis une femme indépendante : Je suis une emmerdeuse.
  • J’aime les hommes ambitieux : J’aime les hommes riches.
  • Je ne m’intéresse pas à votre physique : Je suis une menteuse.
  • J’aimerais qu’un homme me traite comme une princesse : Je suis une pétasse manipulatrice et une prostituée.
  • Je ne suis pas facile à supporter tous les jours ou équivalent : Emmerdeuse.
  • Je ne cherche que du sérieux : On me baise généralement dès la deuxième bière et la troisième blague. Le lendemain, je regrette, je me sens sale mais je recommence encore et encore, tout en me demandant pourquoi je ne tombe jamais sur les bons mecs. Mais cette fois, je me suis jurée que ça n’arriverait plus et que le prochain serait le bon.
  • Je veux un homme fidèle, honnête et gentil : En fait, je cherche un chien. Parce qu’un homme avec un vrai caractère d’homme, je ne me sens pas capable de gérer.
  • J’aime la randonnée et les voyages : En réalité, mon principal passe-temps est de m’avachir devant la télé mais il fallait bien mettre quelque chose dans la catégorie « hobbies ».
  • Je suis une fille simple, souriante et un peu timide : Je n’assume pas mes attirances et je ne prendrai jamais aucune initiative.
  • Je cherche un homme qui sait ce qu’il veut : Puisque je vous dis que je ne prendrai jamais d’initiative !
  • Il faut savoir me mériter : je suis hystérique.
  • Mes enfants sont ma priorité : Je me suis fait faire trois gosses par un bad boy sans un rond, maintenant je cherche un gentil béta fortuné pour bien les élever. Accessoirement : que les enfants aient la priorité sur la vie personnelle et romantique est une évidence pour n’importe quel adulte sain et équilibré. Si elle éprouve le besoin de le préciser, c’est qu’elle n’en est pas si sûre et/ou qu’elle cherche à s’en convaincre.
  • Toute mention concernant le fait qu’elle essaie le site, qu’on lui a conseillé d’être là, que ses amies l’ont poussée à être ici, etc. Si c’est vrai, cela signifie qu’elle n’a pas décidé d’être présente par elle-même, donc qu’elle n’est pas réellement sérieuse. Si elle ment, cela signifie qu’elle n’assume pas l’idée de vouloir rencontrer quelqu’un. A éviter dans les deux cas.
  • Toute phrase ressemblant à un défi : Ne me contactez que si vous en valez réellement la peine / Il faut me mériter / Etc : emmerdeuse caractérisée et/ou égo démesuré.

Il arrive aussi qu’un profil féminin soit vide, ou presque : certes, elle a mis des photos, elle a renseigné son âge, sa ville, sa recherche, mais d’elle-même, elle ne dit rien. Elle n’a donc pas jugé nécessaire de faire le moindre effort pour se rendre intéressante, attirante, pour montrer ce qu’elle a dans la tête et dans le cœur. Aucun effort pour rencontrer quelqu’un d’intéressant, donc. A vous d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

Pour finir en ce qui concerne son profil : bien évidemment, il y a des chances pour qu’elle mente sur son âge, surtout après 25 ans. Approximation grossière mais qui marche dans la plupart des cas et sur la plupart des sites de rencontres : une nana qui déclare avoir 25 ans en a en réalité entre 25 et 30 ; si elle dit avoir 30 ans c’est qu’elle en a plus de 30 ; 39 ans signifie « plus de 40 ans ». 45 ans signifie « autour de 50 ».

Voilà qui devrait déjà vous permettre de filtrer pas mal de profils, de manière à vous concentrer sur ceux qui présentent un intérêt quelconque. Maintenant, il va falloir contacter les nanas en question. Si elles vous plaisent, c’est à vous de les contacter. N’attendez pas qu’elles le fassent : ça ne se produira pas. A partir du moment où la conversation s’engage, quelques éléments restent encore à surveiller :

Votre temps sur les sites de rencontres est précieux.

N’oubliez pas que le temps que vous passez sur un site de rencontres est plus précieux et plus coûteux que celui des femmes qui les fréquentent.

6/ Au bout de combien de temps répond-elle à vos messages et comment y répond-elle ?

Si elle met plus de 72 heures à répondre à votre premier message, laissez tomber : soit elle n’est plus sur le site, soit elle ne prend pas réellement les sites de rencontres au sérieux, soit encore elle a décidé de vous ignorer.

Il y a 90% de chances pour qu’elle ait installé l’appli du site de rencontres sur son téléphone. Or vous le savez bien : la plupart des femmes sont greffées à leur téléphone et ne supportent pas l’idée de perdre ne serait-ce qu’une miette de communication, aussi futile, stupide ou inintéressante que puisse être ladite communication. A moins qu’il ne s’agisse d’une fille exceptionnelle, capable par exemple de passer plus de 24 heures sans son smartphone, elle reçoit vos messages en permanence. Inutile donc de vous répéter : elle a bien lu votre précédent envoi.

Tenez-le-vous pour dit : une nana qui est présente en ligne consulte ses messages. Si elle n’a pas répondu au vôtre, et quoi qu’elle puisse vous en dire par la suite, ça n’est pas parce qu’elle ne l’a pas vu : c’est parce qu’elle vous ignore délibérément.  C’est aussi simple, bête et méchant que cela. Et une nana qui, sans s’excuser pour autant, ne vous répond qu’au bout de deux ou trois jours, est une nana qui vous prend pour un con.

Le fait qu’elle réponde à votre message n’est pas non plus une garantie d’intérêt de sa part. En particulier si vous avez pris la peine de lui adresser un premier message faisant quelques phrases, dans lequel vous lui posez une ou deux questions et tentez d’engager réellement la conversation et qu’elle vous répond par quelque chose du genre slt ou coucou, vous pouvez être certain qu’elle n’a pas pris la peine de lire votre prose.

Bon, ne soyez pas parano non plus : si vous voyez qu’elle répond à une longue question un truc du genre : Coucou, je suis au bureau, je ne peux pas discuter pour l’instant, ne la rayez pas tout de suite de votre liste d’intérêts. Mais n’oubliez pas non plus de la relancer le soir venu.

7/ Combien de temps avant d’avoir son numéro ?

Une femme raisonnablement intéressée par ce que vous avez à proposer devrait normalement accepter de vous donner son numéro et/ou de vous rencontrer pour un verre en ville au bout d’un certain temps. Il est déraisonnable d’espérer qu’elle le fasse au bout de trois minutes de discussion. Mais il est tout aussi déraisonnable de supposer qu’il vous faudrait quatre ou cinq heures de chat pour en arriver là : si elle fréquente des sites de rencontres, c’est, du moins en théorie, qu’elle n’est pas entièrement contre le fait de croiser quelqu’un dans la réalité. Quant à vous, souvenez-vous que vous payez au mois et que chaque minute qu’une fille vous prend et qui ne mène à rien est une minute que vous ne consacrez pas à une autre, plus sérieuse ou plus désireuse de réellement vous rencontrer. Sans pour autant vous montrer brutal, gardez donc en tête le fait que vous n’avez pas de temps à perdre : pour vous, les sites de rencontres ne sont pas des lieux de loisir ni de flatterie narcissique mais bien des terres de chasse. Sachez donc vous montrer courtois mais direct et souvenez-vous qu’il est inutile de vous compliquer la vie. 

Même si elle ne mène à rien par la suite, une discussion téléphonique est de loin la meilleure manière de procéder à votre dernier niveau de tri avant rendez-vous : cela vous permettra déjà de savoir si vous aimez sa voix, ce qui n’est pas négligeable. Si vous éprouvez un peu de nervosité ou de crainte avant de décrocher le téléphone, ne vous inquiétez pas, c’est normal. Ce petit trac fait partie du jeu, et même du plaisir qu’on peut tirer de ce jeu. De toute manière, si vous n’êtes pas capable de discuter de façon plaisante au téléphone avec elle pendant cinq minutes (pas davantage : juste le temps de convenir d’un rendez-vous réel), il y a peu de chances pour que vous puissiez briller lors de la rencontre véritable. De plus, si votre premier contact de vive voix se passe mal, vous n’avez aucune raison de souhaiter la rencontrer en personne par la suite.

Antoine
Share: