Autodafé #2 : Les Monologue du Vagin

166
0
Share:
Les Monologues du Vagin

Pour ce deuxième numéro d’Autodafé, nous avons choisi de nous infliger la lecture (et même, en ce qui me concerne, l’audition) des si fameux Monologues du Vagin. Oeuvre considérée comme majeure, traduite dans des dizaines de langues, jouée des milliers de fois … un succès planétaire, et une pièce à ce point inattaquable qu’elle a même été lue sur scène par Marlène Schiappa.

Le mot-clef le plus important, pour comprendre Les Monologues du Vagin n’est sans doute pas vagin mais bien monologues, tant l’oeuvre respire le solipsisme. Ce n’est ni par masochisme, ni par pur esprit de contradiction que nous nous sommes attaqués à ce texte. Mais bien parce qu’il recèle nombre de pépites et que, tant dans son contenu que par son succès, il nous en apprend énormément sur certaines mentalités contemporaines. Texte malhonnête, d’une grande pauvreté d’esprit, dénué tant de profondeur que de saveur (ce qui, vu le sujet, est un comble) et encourageant même clairement à la pédophilie (jugée libératrice et sexy, pourvu qu’elle soit lesbienne), il est pourtant adulé. Qu’est-ce qui peut expliquer un tel succès ? Comment le comprendre et comment le tolérer ? Et surtout, selon la formule d’Autodafé : faut-il ou non brûler le texte et son auteur ? C’est toute l’épineuse question que nous nous sommes proposés de trancher.

De semaine en semaine, l’équipe s’améliore : meilleur son, moins de soucis de diction. Bref : on progresse !

Autodafé : Les Monologues du Vagin sur Youtube

 

En téléchargement

Martial
Share: