0

. SanL’antique droit romain est une source inépuisable d’exemples de sagesse et de simplicité pratique. Dans le cadre d’un marché des biens beaucoup moins régulé que ne l’est le nôtre aujourd’hui, caveat emptor était un principe permettant d’éviter l’engorgement des tribunaux, tout en renvoyant chacun à sa propre responsabilité. Et ce qui est valable pour les biens à l’époque l’est tout autant, aujourd’hui, dans le cadre du Marché Relationnel et Sexuel.

Caveat Emptor : que l’acheteur fasse attention

Caveat emptor signifie C’est à l’acheteur d’être vigilant. Le principe part d’un simple constat : tout marchand veut vendre son produit, le plus efficacement et le plus cher possible. C’est dans sa nature de marchand. Et pour parvenir à ce but, il est prêt à tricher, à mentir, à baratiner. C’est aussi dans sa nature de marchand. Il est donc inutile de lui en vouloir s’il vous vend des figues pourries, un âne boiteux ou un vêtement trop petit : c’était à vous, en tant qu’acheteur, de vous montrer vigilant, en goûtant les figues avant de les acheter, en examinant l’âne, en essayant le vêtement. Si vous ne le faites pas, c’est de votre faute : vous avez volontairement eu affaire à un marchand, en sachant qu’il s’agissait d’un marchand (et donc d’un menteur professionnel) et vous n’avez pas pris vos précautions. Inutile de venir vous plaindre : de non vigilantibus non curat praetor (le juge ne se soucie pas de ceux qui ne sont pas vigilants). L’acheteur manquant de prudence et de discernement n’a rien à faire sur un marché.

Ce principe peut, et doit, être appliqué dans le cadre des relations de séduction : si le novice ou l’homme naïf peut se laisser berner, l’homme de raison, et à plus forte raison celui qui a absorbé la Pilule Rouge, se doit d’être lucide et de se comporter en acheteur à la fois méfiant et raisonnable.

Caveat emptor maquillage

Bien sûr qu’elle triche, et bien sûr qu’elle est beaucoup moins belle sans maquillage. Mais inutile de lui en vouloir pour cela. Caveat Emptor : vous êtes un grand garçon, vous devriez le savoir.

Caveat Emptor et le marché de la séduction

Si le marché des biens est aujourd’hui très réglementé, et si la loi punit parfois lourdement ceux qui y trompent leurs clients, il n’en va pas de même pour le Marché Sexuel, qui, lui, est intégralement libre et non règlementé (vous pouvez faire annuler une vente si vous découvrez un important vice caché et pouvez démontrer que le vendeur était malhonnête en ne vous le signalant pas ; en revanche, vous ne pouvez pas faire annuler un mariage au motif que vous découvrez chez votre partenaire des traits de caractère qu’elle vous dissimulait jusqu’alors, par exemple). Caveat Emptor s’y applique donc, ou, à tout le moins, doit être considéré comme un sain principe de base quand on aborde ce marché.

Rappelons que dans le cadre du Marché Sexuel, les femmes sont généralement considérées comme vendeuses, et les hommes comme acquéreurs de service sexuels ou relationnels. Et exactement comme dans le cadre du marché romain, il est totalement absurde de leur en vouloir si elles en viennent à tromper, consciemment ou non, leur clientèle : il est dans la nature du marchand de le faire, quand rien ne le lui interdit formellement.

Le premier degré de cette tromperie est bien entendu physique et visuel : il s’applique dès la présentation du produit au client potentiel. Il peut s’agir de choses aussi vénielles qu’un angle flatteur pour la prise d’une photo pour Tinder ou qu’un maquillage dissimulant habilement un bouton ; il peut également s’agir de toute la panoplie des moyens d’amélioration de l’image extérieure, de la gaine au wonderbra, du mensonge habituel sur l’âge à Photoshop.

fille qui se maquille seduction

Caveat Emptor : dès qu’il s’agit du marché de la séduction, il est prudent de considérer que tout le monde pratique la tromperie sur la marchandise.

Mais les « améliorations » du produit ne s’arrêtent pas là : durant la phase de séduction, l’acheteur potentiel doit, en effet, apprendre à ne jamais faire confiance à ce qui lui est dit, ni même à ce qui lui est montré. Durant ces phases d’approche mutuelle, tout ce qui est donné à voir ou à comprendre à l’autre peut faire l’objet d’une tentative d’amélioration. En clair : partez du principe que si elle vous montre ou vous dit quelque chose sur elle, c’est dans le but de faire grimper sa VMS à vos yeux. Cela peut ou non être exact. Cela peut ou non faire réellement partie de ses habitudes.

Ainsi, telle vendeuse qui vous proposera de la rejoindre à la salle de sport n’est pas forcément sportive : tout ce que ce rendez-vous vous apprend de certain, c’est qu’elle dispose d’un abonnement dans cette salle. Pas qu’elle y va régulièrement. Telle autre qui vous parlera de littérature n’est pas forcément une grande lectrice : tout ce que son discours vous apprend, c’est qu’elle souhaite que vous la considériez comme une lectrice, que la chose soit vraie ou non.

Bien évidemment, ce qui est vrai pour les femmes dans ce contexte précis l’est également pour les hommes, qui, eux aussi, tentent de booster leur VMS de manière artificielle afin de faire la meilleure affaire possible. Toute la dynamique du Marché Sexuel et de la séduction est une dynamique de bluff et de mensonge calculé. La tromperie sur la marchandise est l’état naturel de toute présentation de valeur dans le cadre du marché de la séduction. 

Cela ne signifie pas forcément que tout ce qui vous est transmis n’est que mensonges. En revanche, cela signifie qu’afin de ne pas être déçu par la suite et ne pas se bercer d’illusions, il est prudent de considérer que c’est le cas. La sincérité peut advenir, mais elle doit être considérée comme une bonne surprise, et non comme une chose à laquelle s’attendre naturellement.

Prudent, également, de ne prendre en considération que ce que vous constatez, et non ce qu’elle vous dit : si elle n’a pas de livre chez elle, il est peu probable qu’elle s’intéresse réellement à la lecture, quoi qu’elle prétende ; de même, si elle est réellement sportive, elle possèdera a minima une tenue appropriée, des chaussures adéquates, etc.

Mais quels que soient vos constats, il est inutile de vous émouvoir de tels mensonges. Ils font partie du processus relationnel normal. Vous pouvez indiquer subtilement que vous n’êtes pas dupe, cependant : cela aura pour effet de rabaisser un brin ses prétentions de valeur. Mais le faire brutalement ne sert à rien : elle n’a rien fait de mal, elle s’est contentée d’observer les règles du jeu habituelles.

fille hysterique derangee folle

Si elle vous semble folle, hystérique ou dérangée aujourd’hui, il y a peu de chances pour qu’elle ne le soit plus demain. Caveat Emptor.

Caveat Emptor et la Loi de Briffault

Le Principe de Briffault stipule que les avantages accordés à la femelle de l’espèce tendant à s’amenuiser avec le temps (tout simplement parce que le mâle lui accorde, au fil de la relation, de plus en plus de ses ressources, de son temps, ou, en tout cas, de ses potentialités), son intérêt pour la relation tend à baisser, à moins qu’elle n’ait un besoin continu du mâle (notamment s’il s’agit d’élever ensemble des enfants). Aussi est-il naturel qu’en cas de dînette, se produise un des phénomènes suivants :

  • La VMS de la femelle baisse (elle se laisse aller, grossit, se désintéresse de la sexualité, perd de sa bonne humeur, etc.)
  • L’intérêt de la femelle pour le mâle baisse
  • Les deux à la fois

C’est parfaitement naturel, et là encore, Caveat Emptor : il est absolument inutile de s’en émouvoir ou de trouver la chose scandaleuse. Il s’agit là de la pente naturelle, celle que suit n’importe quelle relation. Il est impossible d’empêcher cette tendance : ni elle, ni vous, ne retrouverez jamais la fraîcheur des premiers émois. La seule chose qu’il est possible de faire, c’est de renouveler votre apport de valeurs au fil du temps, notamment par le biais de valeurs symboliques.

lassitude

Usure et lassitude sont des choses normales dans un couple, et souvent inévitables.

Caveat Emptor et les signes avant-coureurs

Comme indiqué précédemment, tout ce qui vous est montré peut être considéré comme un message. Ou comme une chose qu’on est incapable de dissimuler, tant elle fait partie de la personnalité de l’individu à qui on a affaire. Aussi est-il particulièrement important, dans les premières phases de la relation, d’être attentif à tout ce que l’on pourrait, à titre personnel, considérer comme un trait négatif : elle boit ? elle fume ? elle fait usage de drogues ? elle est vulgaire ? elle est hystérique ? elle est pénible ? elle est jalouse ? elle est issue d’une culture très différente de la vôtre, et avec laquelle vous pourriez avoir des conflits ? La liste est infinie, et il ne s’agit pas ici d’en faire le détail. Il convient cependant d’avoir conscience que, si votre interlocutrice est consciente d’être entrée dans une relation de séduction et qu’elle vous montre tout de même un trait négatif, c’est vraisemblablement qu’elle ne peut pas faire autrement. Soit elle est incapable de le maîtriser, soit elle n’a pas conscience qu’il s’agit d’une tare. Mais dans les deux cas, ce trait fait partie d’elle, et ne changera pas. Il y a même de fortes chances pour qu’il s’aggrave au fil du temps.

A l’inverse, il est possible que, durant la phase de séduction, elle vous dissimule certains traits négatifs. Là encore, rien que de très normal. La bonne nouvelle, c’est que si elle parvient à dissimuler l’un de ses traits, c’est qu’il n’est pas si important que cela. A tout le moins, elle est capable de le mettre en veilleuse. Mieux vaut cependant ne pas espérer qu’il disparaisse intégralement.

Bien entendu, il arrive que les gens évoluent au cours de leur vie. Mais les changements radicaux sont rares. Là encore, caveat emptor : si vous constatez un trait négatif chez votre partenaire dans les débuts de la relation, partez toujours du principe que ce trait va rester, et même s’amplifier. Elle ne changera pas radicalement pour vos beaux yeux. Si vous estimez que ce trait est un problème majeur, abstenez-vous d’aller plus loin dans la relation, ou, si vous allez tout de même plus loin, ne venez pas vous plaindre par la suite : vous étiez prévenu. Si elle buvait quand vous l’avez rencontrée, elle continuera à boire. Si elle était grosse, elle ne mincira pas. Si elle était pénible, elle le restera. Et ainsi de suite. Ce n’est pas forcément ce qui se passera en réalité. Mais c’est tout de même le plus probable. Inutile, donc, de vous engager dans la relation en partant du principe que des choses improbables vont se produire : c’est vous condamner à souffrir pour rien.

Fille dans piscine

Partez toujours du principe que l’apparence physique de votre compagne dans les premiers instants de votre relation est à son maximum et qu’au fil du temps, elle se dégradera toujours. Ce n’est pas forcément vrai mais ça vous évite de vous bercer d’illusions.

Caveat Emptor, ou comment faire la paix avec le monde

On l’aura compris : le principe Caveat Emptor, appliqué au Marché Relationnel et au Marché Sexuel, est surtout et avant tout destiné à nous faire prendre conscience des applications pratiques des connaissances Pilule Rouge. Il est un bon exemple de la manière dont ces connaissances, loin de nous mettre en conflit avec le monde tel qu’il est, peuvent et doivent nous permettre, au contraire, de nous y sentir en paix. En nous renvoyant à notre propre responsabilité de lucidité face aux mensonges et aux manipulations intrinsèquement liés aux principes de séduction, Caveat Emptor est donc un principe qui peut entrer dans l’arsenal intellectuel de l’homme de raison : en le ramenant à sa responsabilité de vigilance, il peut se révéler un outil fort utile pour faire face à la Red Pill Rage. Plus généralement, il permet de se souvenir qu’on n’est que rarement la victime intégralement innocente d’une relation : la plupart du temps, nous contribuons activement, et même avec enthousiasme, à notre propre malheur.

Illustrations : MAX LIBERTINE freestocks.org kevin laminto AIKIG Alex Michaelsen

Martial
Martial
Martial ayant appris à tirer à l'école des Stormtroopers impériaux, il a fini par prendre conscience que la carrière militaire n'était pas pour lui. Depuis, il diffuse sur Internet sa haine et sa frustration à l'encontre de ces p*** de rebelles et de l'incompétence des ingénieurs de l'Empire. Actuellement, il dirige Neo-Masculin, collabore à École Major et participe au Bistrot des Gentilshommes

Sont-elles TOUTES comme ça ? AWALT & NAWALT – Lumière Rouge #4

Article précédent

Mors ultima ratio : faire la paix avec sa propre mort

Article suivant

Plus d'articles Amour & couple

Sur les mêmes sujets