Comment avoir davantage confiance en soi ?

540
1
Share:

La confiance en soi est l’un des traits les plus caractéristiques du mâle alpha, et des hommes virils en général. On peut feindre la confiance en soi, mais seulement dans une certaine mesure : tôt ou tard, le masque se fendille. D’où l’importance, pour tout homme, de développer une saine et forte confiance en soi et en ses capacités. Un homme confiant est également un homme qui inspire confiance, et qui attire les femmes, ce qui ne gâche rien. Malheureusement, force est de constater que la confiance en soi n’existe qu’assez peu chez les hommes d’aujourd’hui, ou, quand elle existe, elle se présente sous une forme violente, arrogante et dévoyée, chez ceux qui confondent le fait d’avoir confiance en soi et le fait d’être un trou du cul égocentrique.

 

La confiance en soi véritable

La vraie confiance en soi est silencieuse : elle n’a pas besoin de s’affirmer bruyamment. Vous pouvez être à peu près certain que toute personne qui cherche à se faire absolument remarquer (que ce soit en adoptant un style particulier, en se faisant faire des tatouages visibles, en gueulant comme un putois ou en foutant sa musique de merde à fond en pleine nuit) manque désespérément de véritable confiance en soi. Un homme confiant est un homme calme, posé, capable d’affirmer ce qui est important pour lui sans pour autant avoir besoin d’écraser qui que ce soit.

 

La confiance en soi passe par le respect de soi

Première étape dans le développement d’une saine confiance en soi : le respect de soi-même. Ce respect se manifeste dans l’attention que l’on porte à sa propre personne, et ce tant au niveau de l’hygiène physique que de l’hygiène morale, ou encore de l’apparence.

Apparence

C’est la base de tout : soyez propre, bien rasé ou avec une barbe bien taillée.  Lavez-vous les dents, portez du déodorant. Bref : le B-A-BA. Cela semble évident, mais quand on est dans une phase de faible confiance en soi, on se laisse facilement aller, et ça n’arrange rien. Prenez un minimum de temps, chaque jour, pour vous occuper de votre apparence. Cela ne veut pas dire que vous devez tomber dans le genre métrosexuel, bien au contraire. Mais un homme qui se respecte est un homme propre sur lui.

Prenez également le temps de vous habiller correctement. Un homme vêtu (en dehors de la salle de sports ou du stade) d’un jogging et de baskets n’est pas exactement sur un pied d’égalité avec celui vêtu ne serait-ce que d’un jean et d’une chemise. Même seul, même chez vous, maintenez un minimum de discipline vestimentaire. Partez du principe que vous devez, à tout instant, être vêtu d’une telle manière que vous n’auriez pas honte de parler à une femme qui vous plaît, ni à un partenaire professionnel.

 

Hygiène physique

Vous devenez ce que vous absorbez. Ne laissez jamais des saloperies empoisonner votre corps. Vous n’êtes pas obligé de manger bio à tous les repas, mais, au minimum, évitez la bouffe industrielle, les fast-foods, etc. Souvenez-vous qu’à chaque fois que vous mangez un hamburger industriel, des bonbons à la gélatine ou un kebab-frites, vous vous insultez vous-même en choisissant délibérément d’absorber de la merde. Un homme qui se respecte lui-même ne fait pas ce genre de choses. Si vous souhaitez vous suicider, il y a des méthodes plus efficaces, plus propres et plus dignes.

 

Hygiène morale

De la même manière que vous ne mettez pas n’importe quoi dans votre estomac, ne mettez pas n’importe quoi dans votre esprit. Bâtir sa confiance et son respect pour soi-même passe aussi par le fait d’avoir une certaine hygiène intellectuelle et morale. Un homme qui a du respect pour son propre esprit ne perd pas une seule minute de sa vie devant Cyril Hanouna, par exemple. Plus généralement, il évite la télévision, ne dépense pas son argent dans l’achat de journaux people, n’encombre pas son esprit avec des connaissances sans intérêt (comme l’identité de la dernière Nouvelle Star), etc. Il préfère utiliser son temps pour des lectures saines et constructives.

Construire la confiance en soi : se fixer des objectifs

Développer votre confiance en vous-même passe par le fait de vous prouver que vous êtes capable de vous fixer des objectifs et de réussir à les tenir. Prenez un cahier et décidez de trois objectifs réalistes : un pour aujourd’hui, un pour dans une semaine, un pour dans un mois. Ne choisissez que des objectifs qui dépendent exclusivement de vous et de votre volonté d’agir, en privilégiant des actions réelles : Envoyer un dossier de candidature pour tel poste est un objectif préférable à Décrocher un entretien d’embauche. De la même manière, Faire 45 minutes de sport chaque jour est un objectif sain et précis, tandis que Perdre deux kilos est plus vague et flou.

Choisissez vos objectifs en fonction de ce que vous percevez comme vos faiblesses principales : si vous êtes bordélique, fixez-vous comme objectif d’organiser et de ranger votre logement ; si vous vous réveillez tous les jours à 11h00, décidez que votre but est de vous réveiller à 08h00. Et ainsi de suite.

Ne soyez pas trop dur avec vous-même et choisissez des buts qui représentent un peu de challenge et demandent un peu de volonté, mais pas trop d’un coup. Il vaut mieux améliorer votre situation légèrement mais de manière durable qu’échouer en tentant de tout changer d’un coup.

Pas à pas, jour après jour, ce flot continu de petits succès personnels va contribuer à bâtir votre confiance en vous-même et en votre propre volonté.

 

Construire la confiance en soi : faire du sport

Rien ne développe plus la confiance en soi que l’exercice physique régulier, surtout si vous avez la possibilité de suivre votre progression au fil du temps. A ce titre, la musculation (en salle ou à domicile, avec une paire d’haltères) reste l’une des meilleures thérapeutiques qui soient pour développer à la fois son physique, sa volonté et sa confiance.

 

La confiance en soi : un processus, pas un but

Vous n’allez pas gagner en confiance du jour au lendemain. Vous n’allez pas tout changer d’un coup de baguette magique. La confiance en soi est une chose qui se construit au fil du temps et qui fait partie d’un ensemble d’éléments d’amélioration de son être. Souvenez-vous que ce qui est important, ce n’est pas de réussir ici et maintenant : c’est d’être sur le chemin. Si vous vous décidez réellement à vous améliorer à tous niveaux, c’est déjà un pas de géant.

 

Julien
Share: