Droit des garçons et SOS-Misandrie : les droits des hommes avancent (un peu)

404
1
Share:
Droits des hommes et misandrie

La tendance est encore timide, et les sites dont il est question ici n’ont encore qu’une audience limitée, mais il semble bien que les choses avancent, pas à pas. Droitsdesgarcons et SOS-Misandrie ont en commun de proposer de premières bases pour des actions associatives concrètes, en faveur des droits des hommes. 

A une époque où les droits des femmes sont défendus de la manière souvent la plus brutale, la plus violente et la plus véhémente, et généralement au détriment des hommes, il est bon de constater que se forment peu à peu des structures permettant aux hommes d’exprimer la réalité de ce qu’ils ressentent, de ce qu’ils vivent et de ce qu’ils endurent aussi, eux dont les peines, les douleurs et les souffrances sont généralement ignorées ou même niées; eux qui sont systématiquement considérés comme coupables de leur propre faiblesse, et jamais comme victimes. SOS-Misandrie offre des informations utiles aux hommes victimes de violences sexuelles ou conjugales, de harcèlement, etc. Il informe aussi sur le sexisme anti-hommes de la société occidentale contemporaine et ses nombreuses dérives. Le site propose également une ligne téléphonique d’écoute pour les hommes en détresse.

Quant à Droitsdesgarcons, il a pour but de former une association de sensibilisation du public à l’égalité côté hommes, en créant une organisation de militants des droits des hommes apte à apparaître dans la sphère médiatique et à pousser, le cas échéant, des politiques à s’emparer des thèmes masculins. Le site n’en est qu’à ses débuts mais l’idée mérite d’être saluée et suivie. Droitsdesgarcons est d’ailleurs en recherche de partenaires et de bénévoles et il est d’ores et déjà possible de vous y inscrire si vous souhaitez être tenu au courant des destinées de cette initiative, d’un type et d’une ambition trop rares dans le monde francophone. Le site propose par ailleurs d’autres types de contenus, destinés en particulier à sensibiliser les adolescents et à informer les adultes.

 

Peut-être trouverez-vous tout cela fort léger, et ces sites encore peu fournis et peu suivis. Et vous auriez raison. Mais un tel état de fait permet de réaliser à quel point la cause des hommes est délaissée : alors que la moindre association féminine reçoit facilement quantité de subventions, et que le moindre bobo attire toute l’attention et la compassion médiatique, pourvu que ledit bobo soit féminin, le fait que, concernant les droits d’une moitié de l’humanité, on n’en soit encore que là, ne peut qu’interpeller, et convaincre du caractère fondamentalement gynocentrique de notre société. Pour isolées qu’elle soit, cela rend de telles initiatives d’autant plus méritoire. 

 

Illustration : Mubariz Mehdizadeh

NeoMasculin
Share: