La hiérarchie sexuelle (et ce qu’elle signifie)

Share:

Les auteurs de la manosphère utilisent souvent les termes de hiérarchie sexuelle d’alpha et de beta, plus rarement ceux de lambda et d’oméga. Et selon les auteurs et les points de vue, ils recouvrent des réalités parfois sensiblement différentes. Eclaircissons donc quelques points, afin d’être bien certains que nous parlions de la même chose

Ces termes ne font référence qu’à la hiérarchie dans les rapports de séduction

Ils ne définissent aucunement la valeur intrinsèque d’un homme, ni ne constituent un jugement sur sa personnalité ou son être. Ils ne font référence qu’à la manière dont les femmes le perçoivent. On n’est pas par essence supérieur à un autre homme parce qu’on est placé plus haut dans l’échelle de la séduction. D’autant que cette place doit beaucoup au hasard et à la génétique, bien que le mérite personnel n’en soit pas absent.

Hiérarchie sexuelle : Alpha fucks, beta bucks

Pour commencer, établissons deux categories principals :

  • Catégorie 1 : les alpha et les béta sont les hommes qui, au jeu de la séduction, ont leurs chances avec la plupart des femmes
  • Catégorie 2 : les lambda et les oméga sont les hommes qui, au jeu de la séduction, ont rarement leurs chances, et seront presque toujours écartés.

Un mâle alpha désigne un homme au sommet de la hiérarchie sexuelle : attirant, viril, il donne un sentiment de confiance en lui-même, d’autorité et de domination. Il maîtrise habituellement les codes de la séduction et des rapports homme-femme, que ce soit consciemment ou instinctivement. Il est en mesure de séduire rapidement une femme, en basant son jeu de séduction sur les apparences, le charisme, le charme macho, l’argent, la puissance physique, etc. Typiquement, il est le genre à faire fantasmer les jeunes filles, et celui que les femmes plus mûres rêvent d’avoir comme amant. Plus généralement, ils est celui qui assume les traits virils traditionnels les plus marquants. Ce qui identifie l’alpha à coup sûr, c’est que les femmes le respectent en tant qu’homme. Environ 10% des hommes sont des alpha.

Pour en savoir plus sur le sujet : Homme alpha, homme béta...

Un mâle béta est généralement plus effacé que l’alpha, moins attirant au premier abord mais souvent plus sûr et plus solide à bien des égards. Là où l’alpha fait un bon amant, le béta fait typiquement un bon ami : il est à l’écoute, patient, souvent amoureux de la femme avant même qu’elle ne le remarque. C’est celui sur l’épaule de qui elle peut venir pleurer quand l’alpha avec qui elle couchait la plaque. C’est aussi celui qui acceptera d’élever sans rien dire l’enfant que l’alpha lui aura mis dans le ventre, le cas échéant. Bien qu’ayant moins de succès que l’alpha, le béta peut réussir à avoir une vie sentimentale et sexuelle, du fait des connections émotionnelles qu’il établit avec certaines femmes. Il n’est toutefois, bien souvent, qu’une solution de repli, un plan B pour la nana qui rêvait d’alphas et se trouve tout à coup trop vieille ou trop laide pour les attirer. Bien que sa position soit plus avantageuse que celle des lambdas et des omégas, le mâle béta est un éternel frustré, et sa position est l’une des moins confortables. Environ 50% des hommes sont des béta.

Un mâle lambda est juste un nobody : en fait, dans le radar sentimental et sexuel des femmes, il n’existe même pas. Il est ce type de mec gris, timide et discret, qu’on côtoie au bureau pendant des années mais qui est tellement insignifiant que personne ne se souvient jamais de son prénom. Avec le temps, toutefois, et à condition qu’il parvienne à se construire une situation financière confortable, il peut espérer devenir un béta acceptable pour une femme de troisième main assez désespérée. Environ 30% des hommes sont des lambda.

Un mâle oméga est au bas de l’échelle. C’est celui qui, souffrant de handicaps physiques ou sociaux lourds, ne peut accéder aux femmes que par le biais de la prostitution (et encore … l’oméga roule rarement sur l’or et peut rarement se permettre d’aller aux putes) : il peut être atteint d’obésité morbide, être défiguré, être SDF, etc. Les exemples et les causes ne manquent pas. Environ 10% des hommes sont des oméga.

Quelques traits béta, lambda et oméga : 10 traits qui vous empêchent d'être un alpha

Alpha, béta ou autre : ce n’est pas si simple

Le statut d’alpha, de béta, de lambda ou d’oméga ne sont ni fixes ni permanents : en réalité, personne n’est l’un ou l’autre définitivement. Chacun possède en revanche un certain nombre de traits alpha, traits béta, traits lambda et traits oméga qui, selon les situations, servent ou ne servent pas, sont mis en valeur ou au contraire étouffés. La beauté physique, par exemple, n’est pas perçue de la même manière dans toutes les cultures, et un physique de sumotori peut être très apprécié au Japon (trait alpha) et devenir répugnant en Europe (trait oméga) ; une aisance relationnelle et une belle capacité d’écoute (trait béta) peuvent devenir inopérants avec un interlocuteur dont vous maîtrisez mal la langue ; un physique d’Apollon, même reconnu comme tel, ne vaudra rien face à une femme qui n’aime pas les hommes de votre groupe ethnique. Et ainsi de suite.

Ce n’est pas vous qui décidez !

En effet, ce sont bien les femmes qui créent ces catégories, et elles n’existent que dans leur regard. Le statut précis d’un homme peut donc varier selon la personne qu’il tente de séduire. Et il n’y a rien que l’on puisse faire pour changer les goûts ou les dégoûts de quelqu’un d’un coup de baguette magique.

Pour comprendre comment les femmes établissent ces critères : Marché sexuel, notions de base

Mais la solution est tout de même en vous

J’errais dans un méandre, j’avais trop de partis, trop compliqués à prendre, j’ai pris…
Lequel ?
Mais le plus simple, voyons, et de beaucoup : j’ai décidé d’être admirable en tout, pour tout
Cyrano de Bergerac – Edmond Rostand

C’est bien Cyrano qui souffle la solution : celle-ci se trouve dans la maîtrise et l’amélioration de soi. Si vous voulez séduire, il faut cumuler un maximum de traits alpha, tout en corrigeant ou limitant au maximum les traits béta, lambda et oméga. Il vous faut donc travailler à la fois votre physique, votre mental, votre culture, votre carrière, vos relations et votre aisance avec les femmes. Sortir du carcan dans lequel une société castratrice vous a plongé et réaliser votre potentiel. Bien sûr, tout le monde ne peut pas être à la fois champion du monde de boxe, génie de l’astrophysique, multimillionnaire et cultivé comme une encyclopédie. On fait toujours des choix. Mais, avec de la détermination, du courage et du travail, il est toujours possible de s’améliorer. Et ces améliorations ne passeront que rarement inaperçues aux yeux des femmes.

Bref : quel que soit le statut que vous pensez avoir, il y a toujours possibilité de travailler pour l’améliorer, ou nécessité de travailler pour le garder. La solution est en vous. En revanche, il ne sert à rien de s’illusionner : regarder son propre cas avec pragmatisme et honnêteté, c’est le premier pas vers l’amélioration personnelle.

Julien
Share: