0

En psychologie, on appelle Triade Noire la rencontre, chez un même individu, de trois traits de personnalité spécifiques : le narcissisme, le machiavélisme et la psychopathie. Si la psychopathie est une forme de trouble de la personnalité, les deux autres ne sont que des traits de caractère. Relativement peu problématiques prises individuellement, ces trois tendances, quand et si elles se conjuguent, génèrent des individus pour le moins problématiques. Et il peut être capital de savoir identifier les personnalités de ce type.

Un individu Triade Noire n’est pas nécessairement mauvais. Mais le plus souvent, il est toxique. A l’image de Jessica Rabbit, qui n’est pas méchante, juste dessinée comme ça, la personne présentant ces trois traits de personnalité peut être dangereuse pour son entourage et ses fréquentations, sans pour autant être toujours mal intentionnée. Mais ne nous y trompons pas : mal intentionnée, elle l’est, généralement. Les individus Triade Noire sont par exemple plus susceptibles que d’autres de mépriser, d’écraser ou de harceler, physiquement ou moralement, les autres, que ce soit au sein du couple, à l’école, dans l’entreprise, etc.

Les trois tiers de la Triade Noire

Le narcissisme dont il est question ici n’est pas simplement un certain attrait pour sa propre personne : c’est du narcissisme au sens clinique du terme qu’il est question. Il se manifeste sous la forme d’un manque absolu d’humilité (mégalomanie, sentiment que les règles qui concernent les autres ne s’appliquent pas à soi, qu’on a droit à un traitement de faveur en toute occasion), qui est généralement le résultat d’un sentiment intérieur de vide profond. L’individu narcissique répond à son manque d’estime de lui-même et à son absence de structuration intérieure par la recherche de compensations immédiates et de confirmations affectives.

Le machiavélisme, quant à lui, n’a pas grand-chose à voir avec l’œuvre de Nicolas Machiavel. Machiavel, en effet, a dépeint les rapports de pouvoir entre les hommes comme ils sont, en laissant la morale de côté pour se concentrer sur les faits. Mais il n’en demeure pas moins que son ouvrage s’adresse aux dirigeants de son temps, et est destiné à leur donner tous les instruments intellectuels leur permettant d’agir pour le bien commun : Nicolas Machiavel, en homme de la Renaissance, croit sincèrement qu’un souverain éduqué et conscient des réalités est la meilleure garantie du bien public. Le bien commun, la personnalité dite machiavélique n’en a rien à faire. Cette personnalité est en effet caractérisée par le fait de ne se soucier que de son propre intérêt, et de ne voir les autres être humains que comme des problèmes à résoudre ou des occasions de manipulation. Allié au narcissisme, le machiavélisme donne des êtres prêts à tous les mensonges et toutes les manipulations pour parvenir à leurs fins ; et ces fins impliquent, en général, de se hisser le plus haut possible, en écrasant les autres, en en faisant des esclaves ou des serviteurs soumis.

femme triade noire adorable

Tous les individus Triade Noire ne ressemblent pas à Jessica Rabbit : beaucoup ont, au contraire, un air adorable et parfaitement innocent.

L’aspect psychopathique de la Triade Noire se manifeste par une incapacité complète à l’empathie, à la remise en question et au remords. La personne psychopathe ne se laisse guider que par ses désirs, ses pulsions, ses instincts, ses buts propres, sans jamais s’encombrer de la moindre morale. Lorsqu’elle est confrontée à ses propres manques d’éthique, elle trouve toujours des moyens de rationnaliser ce qu’elle a fait, afin de se présenter, au moins à ses propres yeux, comme impeccable et irréprochable. Elle n’a rien fait de mal, ou, si elle a fait le mal, sa victime le méritait bien.

Il n’est pas nécessaire d’aller chercher dans les prisons pour trouver des individus Triade Noire : les grandes entreprises et les partis politiques en sont remplis. Une personnalité Triade Noire a d’ailleurs, face à des concurrents plus moraux, toutes les chances de succès dans la société contemporaine.

Triade Noire et séduction

Les hommes Triade Noire sont souvent jugés attirants par les femmes. Dans Dirty Minds: How Our Brains Influence Love, Sex, and Relationships, Kayt Sukel indique par exemple les résultats de plusieurs études, montant que les hommes aux tendances les plus narcissiques, machiavéliques et psychopathes étaient souvent jugés par les femmes plus attirants que les hommes aux personnalités plus douces et protectrices. Une telle tendance n’a rien d’étonnant : un homme Triade Noire a plus de chances qu’un autre de se hisser à une position sociale élevée. Hypergamie aidant, il est donc tout à fait compréhensible que l’évolution ait doté les femmes d’une facilité à repérer de tels individus, et à être attirées par eux.

Bien entendu, cette attirance va à l’encontre du bonheur et confort de la personne : la compagne d’un homme Triade Noire n’est pas à la fête et son quotidien est souvent un enfer. Elle finira bien souvent brisée et vide, pauvre marionnette entre les mains de son gourou. Mais l’évolution se moque du confort de l’individu : elle ne s’intéresse qu’à la perpétuation de la lignée ; de ce point de vue, une femme qui passe une vie de malheur aux côtés d’un pervers mais qui en obtient une descendance qui profitera du statut (mal) acquis par le père, c’est plutôt une bonne affaire.

Il existe bien entendu de fortes variations inter-individuelles, chaque personne ayant à cet égard une susceptibilité plus ou moins importante mais en moyenne, et sur le grand nombre, la vieille idée selon laquelle les filles aiment les connards est absolument vraie. Un certain nombre de techniques promues par les coachs en séduction (comme le neg, par exemple) ne sont d’ailleurs rien d’autre que l’imitation, par des hommes n’étant a priori pas Triade Noire, des comportements des pervers.

séduction triade noire

L’attrait des femmes pour les hommes Triade Noire est tel qu’un des meilleurs moyens de séduire, pour un homme, consiste à imiter les comportements des pervers.

Les femmes Triade Noire

La violence masculine et la violence féminine ne s’exprimant pas de la même façon, les femmes Triade Noire sont rarement prises la main dans le sac en train d’agresser ou de harceler quelqu’un. Les modes féminins d’agressivité sont généralement indirects (voir Indirect agression in Boys and Girls, Kirsti et. al.) et impliquent la manipulation, la séduction, l’usage de l’autre à son propre profit.

Ce type de personne peut se reconnaître à son aspect séduisant et à son rapport à la sexualité. Pour elle, le désir d’un homme à son égard est une arme qu’elle peut utiliser contre lui. Elle jouera de ce désir, se fera attendre, le laissant courir derrière elle, « mériter » son attention. Si la relation impose, faute de perdre le contrôle, qu’elle ait un rapport sexuel avec sa cible, elle l’aura. Et elle s’y donnera généralement à fond : les femmes Triade Noire sont souvent fabuleuses au lit, ce qui les rend d’autant plus dangereuses pour les hommes. En toute occasion cependant, et même après une première relation sexuelle, elle continuera à jouer l’inaccessibilité, à faire comprendre à sa victime qu’il lui faut en faire plus, toujours plus, pour continuer à bénéficier de ses faveurs.

femme triade noire

Pour sa proie, la femme Triade Noire est une drogue dure.

A bien des égards, elle se comportera comme le Vieux de la Montagne des Hashishins, ou encore comme les sectes qui pratiquent le love bombing : elle donnera d’abord un plaisir fou et quelques temps de bonheur absolu, puis, pour une raison quelconque, brisera ce bonheur et fera comprendre à l’homme que, pour le retrouver, il doit se soumettre à ses souhaits à elle. S’il cède, tout est perdu pour lui : le voici condamné à mendier de brefs instants de plaisir et de joie, toujours plus fugaces, toujours plus rares, toujours plus chèrement payés.

Mais le sexe lui-même n’est qu’un instrument pour elle, et il n’est pas toujours nécessaire pour parvenir à ses fins. Dans le milieu professionnel, par exemple, elle ne courra généralement pas le risque de coucher avec un collègue ; le seul fait que ledit collègue puisse croire qu’il a une chance de coucher avec elle suffit en effet le plus souvent à ce qu’elle obtienne ce qu’elle veut.

La femme Triade Noire et le pouvoir

La femme Triade Noire a souvent une connaissance instinctive des rapports de pouvoir et applique, sans forcément le savoir, certaines des Lois du Pouvoir.

Elle sait par exemple parfaitement user de la vingtième loi (Ne vous attachez à personne), en faisant clairement comprendre à sa victime que d’autres alternatives s’offrent à elle en permanence et qu’elle peut trouver mieux, plus riche, plus soumis, en un claquement de doigt. Typiquement, elle s’arrangera pour qu’il sache qu’un autre homme la drague, qu’elle a un mari (avec qui elle prétend ne pas s’entendre) dans une autre ville, etc. Bref : que ce soit vrai ou pas, elle fait savoir que rien ne la retient et qu’elle peut s’envoler à tout instant.

Triade Noire, mensonge et illusion

Pour la personnalité Triade Noire, tout est toujours question de pouvoir. Et donc de mensonge et d’illusion.

Elle est également adepte de la trente-deuxième loi (Jouez des fantasmes des autres) et adaptera bien souvent son approche à l’image que le partenaire-proie se fait d’elle. La veut-elle soumise ? Elle prétendra l’être. La souhaite-t-il bisexuelle ? Elle dira qu’elle l’est. Au-delà du seul aspect sexuel, elle prétendra être déjà adepte des mêmes valeurs que sa cible, ou pouvoir s’y convertir. Bref : elle prendra l’apparence de son fantasme de compagne. Et elle le fera, le plus souvent, sincèrement : l’aspect narcissique de sa personnalité la pousse en effet à rechercher l’approbation d’autrui, et cette approbation est le seul critère de réussite relationnelle d’après elle.

Elle joue aussi de la cinquième loi (Le pouvoir de la réputation) et de la troisième (Le contrôle de l’information) en tentant de toujours apparaître impeccable. Pour cela, elle n’hésite pas à changer fréquemment de milieu, afin de ne fréquenter que des gens auprès desquels elle n’a pas d’ardoise. C’est le type de personne qui apparaît dans votre vie mais dont vous ne connaissez ni la famille, ni les amis, et n’avez aucun moyen de les contacter. Si, au cours d’une relation amoureuse, vous vous rendez compte à un moment donné que vous n’avez aucun moyen de contacter la demoiselle à son travail et n’avez aucune idée de ses fréquentations, méfiance : ce n’est sans doute pas par hasard qu’elle vous isole et compartimente ainsi chaque aspect de sa vie.

Elle est également experte en inversion accusatoire. Ainsi, quand viendra l’heure du bilan, ce sera, à ses yeux et dans ce qu’elle racontera, sa proie qui se sera montrée manipulatrice et perverse : elle-même ne sera qu’une pauvre victime innocente, qui n’a que le tort de s’être montrée incapable de se défendre.

Elle vous a exploité, manipulé, humilié, coupé de votre famille et de vos amis … mais le jour où tout sera fini entre vous, ce sera vous le salaud.

Repérer une femme Triade Noire

Il n’est pas facile d’identifier rapidement une femme Triade Noire. Experte en dissimulation et en manipulation, séductrice, attirante, elle tend à se cacher en évidence. On tend aussi à facilement s’aveugler sur son compte : effet de halo aidant, on a tendance à la trouver plus brillante, plus pure, mieux intentionnée et plus sympathique qu’elle ne l’est en réalité.

Le moyen le plus efficace (mais pas forcément le plus simple à mettre en pratique) pour repérer une femme Triade Noire (c’est d’ailleurs également valable pour un homme du même type) consiste à volontairement ignorer tout ce qu’elle dit ou laisse entendre, et ne tenir compte que de ce qu’elle fait réellement. Cette méthode, pour efficace qu’elle soit, ne fonctionne cependant que dans une situation idéale : le plus souvent, les hommes restent aveugles, soit qu’ils ne souhaitent pas voir la personnalité Triade Noire, soit qu’ils la voient mais pensent être capables d’en venir à bout, soit encore qu’ils soient tellement conditionnés par la pensée féministe ambiante, qui fait de toutes les femmes des êtres charmants et merveilleux par arrêté préfectoral, qu’ils en deviennent incapables de voir le mal là où il est.

Heureusement, existent d’autres indices, qui, s’ils ne sont jamais suffisants à eux seuls, peuvent servir de signaux d’alerte s’ils sont combinés :

  • Son intérêt pour vous (professionnellement, amicalement, amoureusement) est fluctuant et semble n’obéir à aucune règle ni à aucun schéma précis ni compréhensible : elle souffle le chaud et le froid, vous poussant à rester sur la défensive, dans l’attente de son bon vouloir ; elle vous fait ainsi comprendre que c’est elle qui a la maîtrise de la relation, et que vous pouvez perdre tout intérêt à ses yeux en un claquement de doigt.
  • Humainement parlant, elle semble ouverte, et prête une oreille attentive aux problèmes de chacun, mais n’en révèle que très peu sur elle-même : la femme Triade Noire est souvent douée pour écouter les problèmes d’autrui. Il faut dire que cela lui est d’une grande utilité, puisqu’elle peut à la fois se construire une image de personnalité empathique et à l’écoute, tout en collectant de précieuses informations quant aux angoisses, aux problèmes, aux névroses d’autrui.
  • Elle est particulièrement sensible à ce qu’elle estime lui être dû : elle s’attache, y compris parfois de manière déraisonnable, à ce que tout ce qui est supposé lui revenir lui revienne effectivement. Ce type de personne est souvent incapable de renoncer à un avantage, une prime, un cadeau, aussi infime qu’il soit ou aussi inappropriée que soit sa demande. C’est le type de personne qui pourra aller voir son patron pour réclamer une prime exceptionnelle, même si elle sait qu’il a perdu un proche la veille et qu’il serait, humainement parlant, bienséant de lui foutre la paix aujourd’hui.
  • Elle cherche souvent à isoler sa cible : tout comme le prédateur s’intéresse surtout aux animaux éloignés du troupeau, la manipulatrice Triade Noire fera tout ce qui est en son pouvoir pour couper sa cible de ses soutiens potentiels. L’éloigner de sa famille et de ses amis, par exemple, est très fréquent dans le cadre de relations amoureuses. Dans le cadre professionnel, cela consiste souvent à monter la proie contre quelqu’un d’autre, ou à la mettre “dans la confidence”, en lui faisant comprendre qu’elle ne doit pas partager certaines informations, qu’on lui accorde une confiance particulière.
  • Elle mélange affect et rationalité : comme la personne Triade Noire fait flèche de tout bois, elle n’hésite que rarement à mêler de l’affect, du sentiment, voire du sentimentalisme, à ses arguments plus rationnels, si elle pense que cela peut faire fléchir sa cible. Elle-même, d’ailleurs, a souvent du mal à différencier l’un de l’autre.
femme triade noir manipulatrice

Le chantage affectif et les larmes de crocodile font partie de l’arsenal classique de la femme Triade Noire.

Le femme Triade Noire aujourd’hui

Si le sujet de la femme Triade Noir est digne d’intérêt, c’est que notre société occidentale post-moderne est un paradis pour de telles personnes. La culture du narcissisme, la promotion de l’idée selon laquelle le seul fait d’être née femme suffit à vous rendre merveilleuse, unique et digne d’admiration, la justification et le soutien permanent au Hamster naturel des Jeunes Filles, le gynocentrisme généralisé, le refus de toutes valeurs morales traditionnelles, généralement jugées périmées, rétrogrades, voire fascisantes : tout cela donne aux femmes Triade Noire les coudées franches pour s’assumer pleinement, et sans risque. Mieux : tout cela encourage un certain nombre de jeunes femmes à basculer vers la Triade Noire.

La personnalité d’un individu, en effet, n’est pas seulement innée ; elle est aussi, et surtout, le résultat des rapports de cet individu avec sa famille, ses parents, ses proches, mais également avec l’ensemble de la société en général. Or le discours que notre société tient aux jeunes filles (toujours victimes mais néanmoins tellement fortes et merveilleuses ; déresponsabilisation absolue ; promotion du narcissisme) est loin d’encourager l’éclosion des personnalités les plus saines, ni les mieux structurées. Si la description ci-dessus vous rappelle de nombreuses personnes que vous connaissez, c’est normal. On peut juger une culture et une société aux types de personnes qu’elles produisent. Et la nôtre produit, en quantité industrielle, des individus pervers. 

Illustrations : Alma Black Jp Valery Skyler King Jair Lázaro Rhett Wesley Asdrubal luna rawpixel

Martial
Martial
Martial ayant appris à tirer à l'école des Stormtroopers impériaux, il a fini par prendre conscience que la carrière militaire n'était pas pour lui. Depuis, il diffuse sur Internet sa haine et sa frustration à l'encontre de ces p*** de rebelles et de l'incompétence des ingénieurs de l'Empire. Actuellement, il dirige Neo-Masculin, collabore à École Major et participe au Bistrot des Gentilshommes

Autodafé #6 : The Mule, de Clint Eastwood

Article précédent

Droits reproductifs : la grande inégalité

Article suivant

Plus d'articles Études

Sur les mêmes sujets