0

En l’absence de repères, combien de temps faudrait-il à des garçons bien élevés, issus de la meilleures société britannique, pour retourner à la barbarie ? Au bout de combien de temps nous redeviendrions-nous tous des sauvages, si vous étions persuadés que nos actes n’appellent aucune conséquence négative, aucune sanction ? Combien de temps survivrait la démocratie, face à un culte de la force ? C’est toute la question que pose Sa Majesté des Mouches, adaptation très réussie datée de 1963 du roman de William Golding. C’est daté mais beau. Les enfants ont des corps sains et secs, et le comportement de Ralph illustre à la perfection ce que peut être la manière de se comporter d’un tout jeune homme réellement bien élevé et pourvu de bases solides. Un film qui peut se déguster entre adultes comme en famille (à partir de douze ans) et peut être vu et compris à plusieurs niveaux différents.

Si vous aimez l’histoire mais trouvez qu’un film en noir et blanc peut être difficile à regarder pour vos enfants, choisissez plutôt l’adaptation 1990, appelée l’Île Oubliée. Ou, mieux : le bouquin.

Bande Annonce

 

Pour acheter le DVD

NeoMasculin
NeoMasculin

Cyrano de Bergerac (Edmond Rostand)

Article précédent

Sa Majesté des Mouches (William Golding)

Article suivant

Plus d'articles Pilule rouge

Sur les mêmes sujets