Principe Pilule Rouge #11 : l’amour et ce qu’il signifie (ou pas) pour les hommes et pour les femmes

492
0
Share:
amour féminin et narcissisme

Les hommes s’imaginent souvent que les femmes aiment de la même manière qu’eux. Rien n’est plus faux. L’amour masculin est un mélange de désir, de possessivité, mais aussi de désintéressement et de capacité à l’oubli de soi et au sacrifice. L’amour féminin est une forme d’adoration, ce qui n’est pas du tout la même chose. Mais il faut vous rendre à l’évidence : si par « amour » vous entendez le sentiment que vous, en tant qu’homme, ressentez à son égard, sachez qu’elle ne vous aimera jamais.

Tout d’abord, il convient de comprendre qu’il n’y a aucun amour possible de la part d’une femme tant que n’est pas satisfaite son hypergamie naturelle. Par satisfaite, il ne faut pas comprendre satisfaite sur un plan financier et matériel : une telle satisfaction est impossible. Il faut considérer l’hypergamie comme satisfaite, au moins temporairement, quand la femme considère que les valeurs symboliques et psychologiques apportées par l’homme suffisent à la faire se sentir en sécurité.

Si l’hypergamie n’est pas satisfaite, la femme ne respecte pas l’homme. Un homme peut désirer, voire dans certains cas aimer, une femme pour laquelle, par ailleurs, il n’a que peu ou pas de respect. L’inverse n’est pas vrai. Pas d’amour féminin sans respect.

Une fois le respect établi, reste à établir une forme d’admiration pour les vertus viriles de l’homme. C’est-à-dire pour le pouvoir qu’il exerce sur lui-même d’abord, au moins en partie sur les autres ensuite, et enfin sur elle. Ce pouvoir peut être matériel, intellectuel, symbolique, physique, psychologique … peu importe, en réalité. Mais le fait est là : elle ne vous aimera jamais si elle ne vous perçoit pas (à tort ou à raison) comme plus puissant qu’elle au moins sur certains aspects. L’amour féminin est une forme, directe ou indirecte, avouée ou déguisée, de culte de la puissance virile. Et pour que ce culte soit possible, l’homme doit être capable de projeter une image de puissance mais également un brin de distance et de mystère. S’il se révèle trop, ils risque de casser la mystique et de rendre impossible l’amour véritable de sa compagne. Ne pas tout dire de soi, garder une part de jardin secret même après de longues années de relation : ce n’est pas un confort pour l’homme, c’est une nécessité pour le couple.

L’amour romantique et absolu est exclusivement masculin. Les hommes sont capables d’aimer une femme inconditionnellement : elle peut les décevoir, elle peut les trahir, elle peut les ignorer, elle peut les friendzoner, elle peut même tenter de les tuer et ils continuent néanmoins à l’aimer.

Ce que les femmes appellent amour est un sentiment qui dérive intégralement des principes de la Loi de Briffault. Une femme n’aime inconditionnellement et jusqu’au sacrifice de soi qu’une seule catégorie d’êtres : ses enfants. Elle peut éprouver pour son compagnon des sentiments très forts, et qu’elle appelle également amour et qui sont tout aussi sincères que les sentiments masculins mais qui n’iront jamais jusqu’à la pousser au sacrifice, ni à maintenir une fidélité absolue et inconditionnelle.

L’amour masculin est idéaliste, inconditionnel et peut être sacrificiel.
L’amour féminin est pragmatique, conditionnel et autocentré.

Illustration : Ali Marel

Martial
Share: