Principe Pilule Rouge #3 : nature relationnelle des femmes et manipulation

434
0
Share:
la manipulation féminine

Si on les compare aux hommes, les femmes ont bien plus de facilités pour les relations sociales, l’empathie, la persuasion et la manipulation en général. Cela provient sans doute de notre histoire évolutive : pourvues de squelettes plus délicats, de musculatures plus fines et dangereusement vulnérables durant leurs grossesses, les femmes ont eu, de tout temps, besoin de l’appui des hommes pour assurer leur propre survie. Elles ont donc, très vite et très tôt, appris à ne pas chercher à concurrencer les hommes sur leur propre terrain, mais bien plutôt à les attirer, à les charmer, à les influencer et à user d’eux.

La puissance des femmes s’est donc toujours manifestée sur le plan relationnel, social et intellectuel, plutôt que sur le plan physique et matériel.

Aujourd’hui, la manifestation de la puissance physique (c’est-à-dire la violence) dans la société est interdite. La manifestation de la puissance matérielle (entre autres l’argent) est possible mais, à certains égards, limitée par la loi et constamment remise en question. La manifestation de la puissance relationnelle, sociale et manipulatrice, en revanche, ne connaît aucune borne : seuls ses excès les plus extrêmes peuvent éventuellement être punis, non ses manifestations quotidiennes et banales. Nous vivons donc dans un monde où la puissance des hommes est bridée, tandis que la puissance des femmes est autorisée quasiment en tous lieux et en tous temps. Une moitié de l’humanité est priée de refréner sa violence, alors que rien n’empêche l’autre moitié de se livrer à la sienne. Et il convient de noter que les victimes de violence psychologique ou émotionnelle peuvent souffrir tout autant, si ce n’est davantage, que les victimes de violences physiques. Pourtant, là où la victime de violence physique est plainte, choyée, prise en charge, la victime de violences psychologiques est, le plus souvent, renvoyée à elle-même et invitée à prendre sur elle.

Croire que les hommes peuvent réformer leur être et être sur un pied d’égalité avec les femmes sur le plan relationnel est aussi absurde que croire que les femmes pourraient, avec un peu d’entraînement, devenir aussi performantes que les hommes sur le plan physique : c’est possible à titre exceptionnel pour certains individus, impossible à titre général. Il est possible aux hommes d’apprendre à parler aux femmes, voire à communiquer à leur manière. Mais ils ne parviendront jamais qu’à jouer dans la même cour qu’elles; pas à les égaler en termes de manipulation, de communication émotionnelle, ni plus généralement de puissance sociale.

Martial
Share: