Quel est votre (vrai) niveau de forme physique ?

107
0
Share:
condition physique moyenne en 1942

Certaines personnes prétendent que la dévirilisation que nous (et bien d’autres) constatons au quotidien n’est qu’une illusion. Qu’en réalité, non, les hommes ne sont pas moins forts, ni moins virils, ni en moins bonne santé, ni moins à même de défendre leur foyer si nécessaire qu’auparavant. L’idée dite décadentiste qui décrirait une telle situation serait une illusion réactionnaire, basée sur la contemplation à grande distance d’un passé glorieux fantasmé. Peut-être. Mais comment en être certain ? Si la dévirilisation morale est difficile à mesurer, la dévirilisation physique, elle, peut l’être aisément, grâce à ce petit outil simple, qui date de l’époque de nos grand-parents. 

De tous temps, les armées ont cherché à tester les qualités physiques et morales des appelés ou des engagés, avant de les envoyer à l’entraînement ou de les exposer au combat. Le test qui suit est basé sur celui que l’Armée de Terre américaine (désolé, je n’ai pas trouvé l’équivalent français, mais j’imagine qu’il ne devait guère être différent sur le fond) imposa à ses appelés dès l’entrée en guerre des États-Unis, fin 1941. C’est donc le test que subirent des millions de jeunes américains avant d’être préparés, entraînés, puis déployés sur les différents théâtres d’opérations. Les militaires sont en général des gens pragmatiques : aussi le test avait-il pour fonction de faire un tri parmi les nouveaux troufions, mais d’en retenir tout de même une majorité. Les appelés en question (donc des hommes d’une vingtaine d’années sans entraînement particulier) obtinrent pour la plupart des scores supérieurs à 11/20. On considéra que ceux qui dépassaient 16/20 pouvaient directement passer à l’entraînement au combat, sans avoir à subir une préparation physique aussi intense ni aussi longue que celle imposée aux autre soldats.

La question, ici, est donc simple : quel aurait été votre score si vous aviez fait partie de ces appelés ? Comment vous situez-vous, en comparaison du niveau physique de nos grand-parents à vingt ans ?

Le test

Il est composé de cinq exercices physiques simples. Chacun de ces exercices est noté sur 4 points. Vous avez le droit de vous échauffer avant de commencer, et une pause de 3 à 5 minutes entre chaque exercice est autorisée. Au total, il devrait vous prendre entre 30 et 45 minutes. A l’exception d’une barre de traction pour le premier exercice et éventuellement d’un chronomètre pour les deux derniers, il ne demande aucun matériel particulier. Pour vous faciliter la tâche au cas où les différents exercices ne vous seraient pas familier, chacun d’entre eux est décrit en vidéo.

Exercice 1 : TRACTIONS

Dans le cadre du test, il n’est pas interdit de lever les jambes ou d’osciller du bassin durant la traction. En revanche, il est interdit de sauter ou de pousser avec ses pieds contre le sol pour s’élever plus facilement. On considère qu’une traction est réalisée quand votre menton dépasse la barre. A la fin du mouvement, vos bras doivent être entièrement droits (interdit de s’arrêter à la moitié du mouvement « retour », donc).

Notation

Commencez l’exercice au rythme que vous souhaitez mais ne vous arrêtez pas. L’exercice cesse dès que vous lâchez la barre, que vous restez plus de 10 secondes sans exécuter une traction ou que vous avez réalisé deux mouvements incomplets d’affilée. On compte alors le nombre de tractions réalisées en tout :

  • 20 ou plus : 4 points
  • 15 à 20 : 3 points
  • 10 à 14 : 2 points
  • 5 à 9 : 1 point
  • 1 à 4 : 0 points 
  • 0 : éliminatoire

Exercice 2 : POMPES

Les bonnes vieilles et classiques pompes des familles. Pour cet exercice, vos paumes de main doivent se trouver à la verticale de vos épaules quand vos bras sont tendus (en clair : ni des pompes serrées, façon diamant, ni des pompes écartées), les doigts pointés vers l’avant. Les mouvements doivent se faire dans leur intégralité, vos bras devant être tendus et votre corps droit en fin de mouvement. Il est conseillé de tourner vos coudes vers l’arrière, mais si ça n’est pas le cas, ce n’est pas éliminatoire.

Notation

L’exercice se fait au rythme que vous souhaitez. Une pompe est considérée comme complète si vous êtes parti d’une position bras tendus, que votre torse a touché le sol et que vous êtes revenu en position bras tendus. L’exercice cesse dès que vous vous arrêtez plus de 10 secondes, dès que vos mains ou vos pieds changent de position ou dès que vous ne parvenez plus à maintenir le dos droit. Vous pouvez en revanche librement changer de rythme, tant que vous ne vous arrêtez pas.

  • 50 pompes ou plus : 4 points
  • 40 à 49 pompes : 3 points
  • 25 à 39 pompes : 2 points
  • 10 à 24 pompes : 1 point
  • 1 à 9 pompes : 0 points
  • 0 pompe : éliminatoire 

Exercice 3 : JUMP SQUATS

Là encore, un exercice assez basique. Rien de bien compliqué. Évitez de tenir vos pieds trop éloignés l’un de l’autre. Bien qu’il soit conseillé de garder les bras dans le dos ou d’avoir les mains posées sur la tête, il n’est pas éliminatoire de faire autrement si vous préférez. Votre torse doit rester aussi droit que possible, tout au long de l’exercice.

Notation

Un saut est considéré comme complet si vous avez décollé les pieds du sol et que vos jambes étaient entièrement tendues, quelle que soit la hauteur à laquelle vous avez précisément sauté. Votre squat doit être réel : vos fesses doivent descendre en dessous du niveau habituel de vos genoux (toutefois, si votre souplesse naturelle ne vous le permet pas, contentez-vous de descendre aussi bas que possible). L’exercice se fait au rythme que vous souhaitez. Il cesse quand vous ne pouvez plus continuer, que vous avez raté deux sauts ou deux descentes d’affilée ou que vous n’avez pas réalisé de saut en plus de 10 secondes.

  • 70 jump squats et plus : 4 points
  • 50 à 69 jump squats : 3 points
  • 30 à 49 jump squats : 2 points
  • 15 à 29 jump squats : 1 point
  • 5 à 14 jump squats : 0 points
  • Moins de 5 jump squats : éliminatoire

Exercice 4 : SITUPS (REDRESSEMENTS PLIÉS)

De l’exercice d’abdo bien classique une fois encore. Vous êtes autorisé à fixer vos pieds à un meuble ou à une barre si le besoin s’en fait sentir. Il n’est pas nécessaire d’opérer des rotations du torse pendant l’exercice mais le faire n’est pas pénalisé.

Notation

L’exercice se fait en 120 secondes chrono. Vous devez réaliser autant de situps que possible durant ce temps. Un situp n’est considéré comme complet et pouvant être comptabilisé que si vous êtes parti d’une position où votre dos touchait le sol et que vous avez amené vos coudes à toucher vos genoux. Vous êtes autorisé à faire des pauses, mais elles comptent dans le temps chronométré. Si le chrono indique la fin des 120 secondes alors que vous êtes en cours de mouvement, vous pouvez terminer votre mouvement en cours et il sera compté comme un mouvement complet.

  • 80 situps ou plus : 4 points
  • 60 à 79 situps : 3 points
  • 40 à 59 situps : 2 points
  • 20 à 39 situps : 1 point
  • 10 à 19 situps : 0 points
  • Moins de 10 situps : éliminatoire

Exercice 5 : BASIC BURPEES

La plupart du temps, l’exercice 5 était une course mais certaines bases, pour des raisons de place ou de climat au moment des appels, avaient préféré une version en intérieur, que voici. Il s’agit du burpee le plus bête et le plus classique qui soit.

Notation

Ce dernier exercice se déroule en 60 secondes chrono. Un burpee n’est considéré comme complet et valide que si vous le terminez en reprenant effectivement une posture debout et droite. Comme pour l’exercice 4, vous avez le droit de vous interrompre pour faire une mini-pause : vous gérez vos 60 secondes comme vous l’entendez, le but étant de faire le plus grand nombre de burpees possible.

  • 41 burpees ou plus : 4 points
  • 30 à 40 burpees : 3 points
  • 20 à 29 burpees : 2 points
  • 10 à 19 burpees : 1 point
  • 5 à 9 burpees : 0 points
  • Moins de 4 burpees : éliminatoire

 

Votre score total (et ce qu’il veut dire)

Respirez un grand cou, essuyez cette sueur, buvez un peu … il ne vous reste plus qu’à faire le total de vos scores aux cinq exercices pour obtenir une note sur vingt.

A partir de 18/20 : soldat d’élite

Excellent ! Si vous obtenez ce score sans entraînement physique particulier, vous êtes une force de la nature. Si vous avez déjà une activité sportive régulière, cela indique que vous êtes en très bonne forme. Moins de 5% des appelés réalisaient un tel score. On limitait leur préparation physique au maximum, pour leur permettre de rejoindre l’entraînement au combat le plus rapidement possible. Si vous aviez été appelé durant la Deuxième Guerre Mondiale, vous auriez certainement été versé dans les troupes de choc.

Entre 15/20 et 17/20 : soldat de première classe

Très bon score. Votre niveau physique est réellement d’un très haut niveau … pour un civil. Vous avez des chances d’être envoyé vers des unités plus exigeantes que la moyenne en termes physiques (infanterie de marine, troupes alpines…). Il vous faudra un peu de préparation physique mais vous faites partie des meilleurs éléments a priori. 

11/20 à 14/20 : simple soldat

Acceptable. Vous avez un physique considéré comme sain et êtes apte au service. Comme la majorité des appelés, donc. Il va vous falloir passer par pas mal de préparation avant d’être à un niveau vous donnant une chance de survie au combat mais tel est le lot commun. Sans doute ne sauverez-vous pas le soldat Ryan mais vous avez gagné le droit d’aller vous faire trouer la peau sur une plage normande ou une île du Pacifique.

08/20 à 10/20 : médiocre

En-dessous de la moyenne. Vous allez en baver à la préparation physique et on ne vous promet pas un avenir brillant sur les champs de bataille. Tant que vous serez capable de porter un fusil et de tirer à peu près dans la bonne direction, on trouvera bien un usage à votre présence mais attendez-vous à être considéré comme de la chair à canon ou le larbin de service de votre unité. Si vous aviez tenté de vous engager volontairement, vous auriez été recalé.

05/20 à 07/20 : nul

Minable. Vous n’irez pas au combat. Oh ne vous en faites pas, on vous trouvera bien un usage quelconque : on a toujours besoin de bras pour distribuer les provisions et les munitions, nettoyer les toilettes, faire la lessive du régiment, etc. Mais le combat, ce n’est pas pour vous. Ne prenez surtout pas cela pour une aubaine, mais bien plutôt comme le simple constat que si on vous envoyait au front, vous seriez un boulet pour vos camarades.

Moins de 04/20 OU une seule note éliminatoire dans le lot : inacceptable

Recalé (oui, même en temps de conflit mondial et même dans le cadre d’une mobilisation générale de votre classe; c’est dire si vous êtes au fond du panier). Du point de vue militaire, on ne peut rien faire de vous. Si, au quotidien, vous n’avez pas votre carte d’invalidité et/ou ne vous considérez pas comme un handicapé, cela en dit long sur le niveau de délabrement de votre physique.

Niveau général de forme physique

En 1941-1942, on considérait donc comme normal et pas particulièrement extraordinaire le fait qu’un homme occidental adulte, âgé de 20 à 40 ans, soit capable de réaliser un score d’au moins 11/20, ce qui correspond, en grosso modo 35 à 45 minutes, au parcours suivant :

  • Une douzaine de tractions (sans pause)
  • 5 minutes de pause
  • Une trentaine de pompes (sans pause)
  • 5 minutes de pause
  • Une quarantaine de jump squats (sans pause)
  • 5 minutes de pause
  • Une quarantaine de situps en deux minutes
  • 5 minutes de pause
  • Une trentaine de basic burpees en une minute

Et ceci avant de commencer la préparation physique militaire. Il s’agit donc bel et bien des performances attendues d’un simple civil, à peine arrivé à sa caserne d’appel. C’est donc le niveau physique de base des hommes de la génération de nos grand-pères (enfin … les vôtres je ne sais pas, mais les miens sont nés dans les années 1920, donc appartiennent à cette génération), quand ils étaient jeunes adultes. En comparaison, il y a fort à parier que la majorité des hommes adultes contemporains ne dépasseraient pas un score total de 6 ou 7 sur 20, et un très grand nombre d’entre eux obtiendraient au moins une note éliminatoire.

Si vous avez réalisé un bon score, félicitations ! Vous avez su conserver ou développer un corps fonctionnel et utile, capable de vous permettre à la fois de survivre aux situations difficiles et de protéger les vôtres.

En revanche, si vous n’avez pas réalisé un score ne serait-ce que correct, ça n’est pas nécessairement un drame mais cela doit être considéré comme un sévère avertissement, et vous aider à prendre conscience du fait qu’en cas de situation réellement risquée, vous n’êtes pas prêt. Vous n’avez les moyens physiques ni de vous défendre, ni de défendre les vôtres, ni même d’être réellement utile à qui que ce soit. Vous entrez dans la même catégorie de civils que les femmes et les enfants. Si cette prise de conscience vous amène à vous pencher sur votre corps et à décider d’en faire un outil efficace et performant, il pourrait être intéressant de noter votre score actuel et de refaire le test d’ici six à huit mois d’entraînement, ne serait-ce que pour apprécier les progrès.

Au-delà de l’aspect anecdotique et éventuellement amusant du test, il témoigne également d’une chose plus profonde. L’affaiblissement des corps n’est pas sans conséquence sur l’évolution globale de la pensée. On ne pense jamais hors-sol : on pense dans et avec son corps. Et une population au corps malade et dysfonctionnel ne peut en aucun cas penser comme une population au corps sain. 

Illustration : Sebastián León Prado

Martial
Share:
%d blogueurs aiment cette page :