Quand renoncer à séduire une femme ?

Share:

Séduire une femme, cela demande du temps, de l’énergie et souvent de l’argent. Cela ne se fait que rarement en un claquement de doigts et entre le moment où vous l’abordez pour la première fois et le moment où vous couchez ensemble, il peut se passer un temps assez long : jours, semaines, parfois plus encore. Le risque, pour vous, c’est de perdre votre temps et votre argent dans une relation qui ne mènera jamais à rien. Il faut savoir s’arrêter à temps, si on veut limiter les frais. Quelques indices probants…

Séduire c’est aller de l’avant

Chaque étape de la séduction doit vous permettre d’avancer un peu plus vers le moment où vous retirerez la petite culotte de la demoiselle. Il faut donc vous assurer qu’à chaque phase, elle vous cède quelque chose de plus. Un numéro de téléphone à l’issue de votre première rencontre, un baiser après un premier rendez-vous, un rapport sexuel à l’issue du deuxième…

Même si les choses ne vont pas aussi vite que cela, il faut tout de même que vous notiez une avancée : si à la fin du premier rendez-vous vous obtenez un petit baiser léger sur les lèvres, peut-être obtiendrez-vous un long baiser avec la langue la fois suivante … mais si vous en restez au même niveau, voire revenez au niveau antérieur (un baiser sur la joue pour vous dire au revoir), c’est signe qu’il faut ou cesser d’essayer de la séduire, ou donner l’estocade.

L’estocade

Donner l’estocade, c’est prendre l’initiative. Reprenons l’exemple du deuxième rendez-vous avec le baiser sur la joue : au lieu de la laisser faire, vous la saisissez, fermement mais sans brutalité, par le bras. De l’autre main, vous prenez son menton, guidez son visage vers le vôtre. Trois secondes à la regarder fixement dans les yeux. Puis un long baiser langoureux. Si elle dit non ou se dégage … OK, pas de souci : vous savez maintenant à quoi vous en tenir, c’est mort avec celle-ci, elle ne s’intéresse pas à vous. Consolez-vous avec la suivante.

On donne donc l’estocade pour mettre fin à toute ambiguïté et signifier clairement à votre cavalière qu’il est temps d’arrêter de faire mumuse et de passer aux choses sérieuses. L’estocade ne doit pas arriver trop tôt, mais pas trop tard non plus. C’est à vous de sentir les choses, selon le moment et la personne. Mais grosso modo, comptez que ce sera entre le premier et le quatrième rendez-vous.

De la clarté

La clarté est une très bonne chose, quand vous cherchez à séduire une femme. Dès le début de la relation, plantez le décor, établissez le cadre des rapports : à aucun moment, il ne faut lui laisser croire que vous cherchez juste à devenir son ami. Vous cherchez à coucher avec elle (voire à en faire votre petite amie ou même épouse), pas à être une de ses copines. Rien ne vous oblige à être aussi direct mais vous pouvez glisser, assez rapidement, de petites blagues du genre : Tu verras, dans un an, quand tu te souviendras de cette soirée, tu te diras qu’elle a été le début d’une histoire fabuleusement endiablée et d’un érotisme entêtant. Et tu souriras en te disant que oui, ça valait la peine d’être vécu. Une réplique de ce type transmet deux messages essentiels : elle signifie que vous souhaitez coucher avec elle, mais aussi que la relation aura une fin. Si vous dites cela avec le bon air, il y a des chances pour que la fille se marre. Et que, mine de rien, sans rien dire, elle adhère au scénario.

Toujours dans le domaine de la clarté : si elle vous fait une remarque du genre Oh je sais bien, ce qui t’intéresse c’est de coucher avec moi, ne cherchez pas à vous défendre : au contraire, affirmez en souriant : Bien entendu. Je suis un homme, tu es une femme séduisante. En effet, je cherche à coucher avec toi. Cela te pose un problème ? Sa réponse sera intéressante. Ne la croyez pas forcément si elle dit que ça lui pose problème (après tout, si elle a accepté un rendez-vous, c’est que l’idée d’un rapport intime avec vous est déjà dans sa tête, normalement) mais sachez repérer un refus ferme et définitif.

Savoir juger de la situation

Dans l’ensemble, c’est bien entendu à vous de juger du moment où la séduction doit cesser. Souvenez-vous de l’essentiel, cependant : à la fin d’un rendez-vous ou d’une sortie, votre relation doit avoir progressé. Dans le cas contraire : elle doit cesser. Attention : cesser de tenter de séduire, ça ne veut pas dire rompre les ponts avec la nana. Ça veut dire, en revanche, que vous arrêtez de faire des efforts pour elle : en gros, vous décidez que vous n’en avez rien à foutre d’elle. Il n’est pas impossible qu’elle se ramène d’elle-même mais quoi qu’il en soit, vos efforts et votre attention sont désormais concentrés sur d’autres cibles.

Savoir quand cesser de séduire, c’est donc, surtout, savoir quand arrêter les frais. Dans l’Art de la Guerre, Sun Tzu déclare que le bon général sait quand combattre et quand s’abstenir de le faire. Ici, c’est la même chose.

 

Antoine
Share: