0

Avec l’approche de la fin de l’année, les fêtes, les soirées en famille, les sapins et les cadeaux, vient également la période des florilèges, des best-off, des tops. Comme il s’agit d’articles faciles à faire, et ne demandant que très peu de travail de la part de rédacteurs déjà à moitié en congés, on peut comprendre qu’ils apparaissent un peu partout. Pas de raison de ne pas s’offrir ce confort ici aussi. Voici donc un petit retour, en chiffres, sur 2018 pour Neo-Masculin.

Fréquentation, lectures et collaborations

Neo-Masculin a été lancé en septembre 2016. Fin décembre 2016, nous recevions en moyenne 6 visites par jour. Un an plus tard, en décembre 2017, nous étions passés à 414. Aujourd’hui, nous sommes parvenus à 2152 visites par jour en moyenne. Cela représente plus de 60 000 visites par mois et environ 15 000 lecteurs uniques. Des chiffres d’autant plus intéressants quand on les compare avec ceux des sites de la “grande presse”, en se souvenant que Neo-Masculin ne dispose ni de locaux ni d’équipe et ne perçoit aucune subvention à l’exception des soutiens Tipeee de ses lecteurs. Qu’un site à plus de 80% écrit de chez lui, sur son temps libre, par un individu seul (moi, en l’occurrence) qui certes dispose d’un certain bagage technique en matière journalistique, mais qui en revanche n’a aucun soutien de la part de l’État ni des institution et ne dispose d’aucun appareil sur lequel s’appuyer, qu’un tel site, donc, dépasse des publications comme talents.fr, qui appartient au groupe Le Monde, ou encore le site chasseurdemploi de la Voix du Nord, en dit beaucoup quant à l’appétence des lecteurs pour d’autres sons de cloche, pour des contenus différents de la soupe incolore, inodore et insipide que leur sert au quotidien la majorité de la presse dite “sérieuse”.

Une progression impressionnante, que nous devons en grande partie à la fidélité de notre lectorat, que je tiens à remercier. Merci, également, à tous ceux, et ils sont nombreux, qui relaient nos contenus, les partagent sur médias sociaux, etc.

Cette année 2018, et en particulier l’automne et l’hiver, a également été marquée par de nouvelles collaborations et un agrandissement du spectre de diffusion. Ainsi, par ordre chronologique :

  • Une collaboration avec Mos Majorum a vu le jour.
  • Ralf, puis Dominique, et bientôt Yann, ont ou vont aussi publier dans les colonnes de Neo-Masculin, apportant d’autres plumes et d’autres voix.
  • Une collaboration s’est nouée avec Julien Rochedy, et j’ai publié plusieurs articles dans École Major.
  • Le Café des Hommes a ouvert ses portes, fruit d’une collaboration avec Mos Majorum et Ralf et qui nous donne l’occasion d’inviter aussi d’autres interlocuteurs, dont, récemment, l’auteur du Blog Impératif. 
  • L’émission Autodafé a été lancée.

Les 10 articles les plus lus en 2018

Celui qui se hisse tout en haut du palmarès, c’est bien entendu celui-ci :

Tatouages visibles

Il faut dire que, pour une raison étrange, ce vieux papier est tout à coup ressorti en mars dernier, cité par quelques forums et sites pas contents que l’on puisse (en 2018, merde, on est en 2018 !) encore penser des choses pareilles. Gros buzz d’un coup, avec même plusieurs tentatives de hack du site … c’est dire si les gens n’étaient pas contents. De manière classique, une fois les deux minutes de la haine passées, plus rien : les réponses construites et argumentées qui m’avaient été promises ne sont jamais arrivées. Et l’article plus complet, reprenant et justifiant chacune des assertions de l’article d’origine, a connu un succès bien plus limité.

Quoi qu’il en soit, ce grand mouvement de haine moutonnière nous a valu un pic de visites impressionnant et une avancée considérable dans les résultats Google francophones, justement sur des requêtes liées aux tatouages visibles.

Les neuf autres articles les plus lus en 2018 ont été, dans l’ordre :

  • La hiérarchie sexuelle et ce qu’elle signifie : preuve que les histoires d’alpha, de beta, de gamma et autres intéressent ou en tout cas interrogent une partie de notre lectorat, surtout le plus jeune, apparemment.
  • La friendzone et comment la gérer : là encore, une problématique souvent évoquée, et qui, visiblement, en tourmente plus d’un.
  • Fausses accusations de viol : connaître les risques et les éviter : un article dans le vent de l’actualité, et qui nous a valu un petit buzz, Paris-Match Belgique l’ayant qualifié d’odieux. Sans doute sans vraiment l’avoir lu ni compris, d’ailleurs, car il ne s’agit en aucun cas d’un encouragement au viol, mais bien à la prudence face à la possibilité d’accusations mensongères.
  • Le coup du Hamster : il n’était pas très loin du top 10 à la base, et y est entré grâce à un sprint de dernière minute, aidé en cela par une vidéo d’Alexis Fontana dans laquelle il en conseillait la lecture à cette pauvre Fiona Schmidt. Merci, Alexis ! Le petit Hamster te doit beaucoup.
  • L’article sur la Loi de Briffault, auquel beaucoup de lecteurs, de plus, accèdent via les moteurs de recherche, ce qui semble indiquer qu’ils ont entendu parler du concept et se renseignent sur le sujet. Possible indication, donc, d’une diffusion plus large de la cuture Pilule Rouge dans la sphère francophone.
  • La part féminine des hommes, qui dénonce l’un des grands tropes contemporains.
  • Test : quel homme êtes-vous ? Ce type de format, humoristique et rapide, semble avoir un certain succès. En particulier, il se partage facilement. Cela donne envie d’en produire quelques autres au cours de l’année 2019. Pas vraiment un contenu sérieux, mais en tant que petite détente ponctuelle, pourquoi pas ?
  • Quitter le clan des fragiles fait partie des articles qui ont, également, été très partagés et commentés sur médias sociaux.
  • Le principe de la Jeune Fille, grand classique et pierre d’angle d’une certaine analyse de notre société contemporaine.

 

Les 10 articles DE 2018 les plus lus

La précédente liste concernait tous les articles. Là, il s’agit uniquement de ceux publiés en 2018. 

Grâce au buzz de Paris-Match Belgique, c’est encore une fois l’article le plus décrié qui se hisse sur la plus haute marche du podium. Je n’irais pas jusqu’à dire que ça encourage à faire des articles putaclick aux titres racoleurs, mais tout de même, ça donne à réfléchir.

Fausse accusation de viol : connaître les risques … et les éviter

Les neuf suivants sont :

  • Le coup du Hamster, comme précédemment indiqué.
  • Test : quel homme êtes-vous ?
  • Quitter le clan des fragiles 
  • Le principe de la Jeune Fille
  • Les femmes sont formidables : une présentation du principe Women are wonderful, qui non seulement a été constaté, mais mesuré, et qui change bien des choses quant au regard que l’on pose sur la société.
  • Tetrapharmakon : un remède épicurien, preuve qu’on peut très bien aborder des thèmes compliqués, techniques, philosophiques, et être suivis par les lecteurs.
  • Néo-Masculinité : une définition : parce que bon, en 2018, il était quand même temps de définir le propos.
  • Le vocabulaire de la manosphère, qui a lui aussi drainé pas mal de monde, au point de se retrouver en partie plagié (sans être cité ni sourcé, bien entendu), dans Le Devoir. A défaut d’avoir cherché à comprendre son sujet, Josée Blanchette a montré sa maîtrise du copier-coller. Que notre discours soit considéré comme “ridicule et risible, absurde et faux, scandaleux et dangereux” par un homme comme M. François Dupuis-Déri, qui représente à peu de choses près tout ce que je méprise, est un insigne honneur et un réel plaisir.
  • Enfin, l’article complémentaire sur les fausses accusations de violqui présentait pourtant des faits précis et des sources fiables n’a pas eu le succès de son grand frère qui encourageait à éviter les risques. Il faut dire que les visiteurs venus se scandaliser n’ont que très rarement eu la curiosité d’aller voir lesdits chiffres. Rien d’étonnant, mais toujours intéressant à constater.

 

Les 10 articles écrits en 2018, qui ne sont dans aucune des deux listes précédentes mais qui mériteraient de l’être

Ce n’est pas son succès qui fait qu’on aime ou qu’on n’aime pas un article. C’est aussi le fait qu’on y rencontre quelque chose. Qu’on découvre, dans la recherche qui le précède ou durant sa rédaction, des choses qui nous intéressent. Et, parfois, des choses sur soi-même. La sélection qui suit est donc à cent pour cent subjective, et concerne uniquement des articles qui ont été plaisants à écrire ou dont la rédaction m’a apporté des choses à titre personnel.

D’abord et avant tout, l’article du Premier Avril 2018 : c’est du gros humour potache et c’est bourré de private jokes mais ça continue à me faire rire…

Charge sexuelle : la charge mentale au masculin

Les neuf suivants de cette sélection subjective :

  • La réflexion sur les Oeuvres Rouges a été l’occasion d’introspections intéressantes.
  • La Bible est pour moi un miroir : l’ouvrir à n’importe quel chapitre, lire une histoire, me demander si elle me parle et en quoi elle me parle, fait partie de mes méthodes d’examen de conscience courantes. Mais il n’y a pas que ce que l’on projette de soi sur le texte : il y a aussi ce que le texte dit. Et j’ai toujours été profondément touché par l’histoire de Joseph.
  • Toujours dans les figures bibliques : l’article sur Jésus est sans doute l’un de ceux que j’ai eu le plus de plaisir à écrire cette année.
  • Parler de frugalité est aujourd’hui, selon moi, essentiel. Il n’y a pas plus subversif de nos jours que le simple fait de ne rien acheter de superficiel ni d’inutile, de se nourrir de fruits et de légumes de saison, de se contenter de choses simples. Il ne s’agit pas de se priver, mais bien d’éduquer son désir afin que les choses inutiles et malsaines ne manquent même pas.
  • Les réflexions sur le vitalisme sont un peu mon dada personnel. J’ai bien conscience que ce courant de pensée ne “parle” pas à tous les lecteurs mais il me semble constituer néanmoins une base intéressante pour la construction d’une éthique virile contemporaine.
  • En travaillant sur le Grand Filtre civilisationnel, je me suis pris à revivre les sentiments d’horreur cosmique que l’on ressent quand, adolescent, on découvre Lovecraft.
  • Parce qu’il faut bien, tout de même, se moquer un peu des féministes hystériques, j’avoue que l’article intitulé Quand Dieu se rit de Caroline de Haas a été un vrai plaisir à écrire.
  • Comme un parfum de magie est pour moi un article important : je fais dater mon entrée réelle dans le monde de la Pilule Rouge du jour où j’ai enfin compris tout cela.
  • Enfin, parce que je l’adore, parce qu’il m’accompagne tout au long de mon existence, parce qu’il n’a jamais chanté que sur les choses importantes de la vie (les copains, la mort et les femmes, pour l’essentiel), je ne pouvais clore cette liste sans citer Brassens. Je suis très heureux de lui avoir consacré un article et suis persuadé qu’il s’agit d’un modèle masculin à suivre pour les jeunes générations.

Voilà donc pour ces listes et best-ofs. Demain, paraîtra le numéro d’Autodafé consacré à nos conseils de lectures et de cadeaux pour les fêtes. Puis le site passera en hibernation pour de petites vacances bien méritées, et ne devrait pas recevoir de nouvel article avant début janvier. Il est d’ailleurs probable que, dans les premiers jours de 2019, il soit temporairement fermé, trois ou quatre jours durant, le temps d’un toilettage et d’un rangement désormais indispensables. Pas d’affolement, donc, si vous trouvez porte close début janvier : ce sera passager, et seulement pour travaux. En attendant, je vous souhaite, en mon nom propre et en celui de tous les collaborateurs et amis de Neo-Masculin un joyeux Noël et une bonne année. Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. 

Martial
Martial
Martial ayant appris à tirer à l'école des Stormtroopers impériaux, il a fini par prendre conscience que la carrière militaire n'était pas pour lui. Depuis, il diffuse sur Internet sa haine et sa frustration à l'encontre de ces p*** de rebelles et de l'incompétence des ingénieurs de l'Empire. Actuellement, il dirige Neo-Masculin, collabore à École Major et participe au Café des Hommes.

De la grossophobie

Article précédent

Autodafé #3 : conseils de lecture

Article suivant

Plus d'articles Edito

Sur les mêmes sujets