The NU Project : état des lieux de corps contemporains

223
0
Share:
the nu project

Le site dont il est question aujourd’hui ne fait pas à proprement parler partie des sites de la manosphère. Mais il est de nature à provoquer, chez l’homme de raison, quelques moments d’admiration, quelques moments de répulsion également, ainsi que pas mal de réflexions. 

The NU project est un travail artistique commencé en 2005, et qui, depuis, est resté fidèle à sa ligne directrice : des nus de femmes, présentées dans leur environnement quotidien. Les modèles, bénévoles, ne sont pas des professionnelles; elles ne sont que très peu maquillées (pas plus qu’elles ne le seraient au quotidien) et les images sont aussi peu retouchées que possible. Il s’agit donc de travaux visant à présenter des visions du corps de la femme fidèles à la réalité. La créateur du projet, Matt Blum, et son associée Katy Kessler sont des gens tout ce qu’il y a de plus respectables et de plus politiquement corrects, puisqu’il leur arrive même de collaborer avec le HuffPost. Des gens tout à fait fréquentables, donc.

Le projet en lui-même ne manque pas d’intérêt : présenter, dans un contexte non pornographique, des nus du quotidien, des corps de femmes normales, non retouchées, sans que Photoshop ne vienne y mettre son nez, a de quoi séduire. Il permet, entre autres, de se rendre compte d’à quel point la publicité, le porno, le cinéma et autres tendent à donner du corps féminin une image très éloignée du réel. Mais au-delà de ce premier constat, on peut tirer de plus sombres conclusions. Car si, bien entendu, un tel travail ne vaut pas étude statistique, et loin s’en faut, on ne peut qu’être inquiet, surtout en examinant les galeries d’Amérique du Nord et d’Europe, devant la proportion de ces corps présentant des signes évidents de mal-être, d’auto-mutilation, d’irrespect de soi et autres : obésité, tatouages vulgaires et visibles, scarifications. Un grand nombre de ces corps portent les stigmates, non de l’âge (ce ne serait pas grave), ni même, pour la plupart, d’états de santé problématiques, mais bien des stigmates d’une société destructrice. Ce genre de considération est d’autant plus flagrante quand on compare les galeries européennes et américaines du nord à celles de l’Amérique du Sud, où, si de tels signes ne sont pas absents, ils n’en demeurent pas moins bien plus rares.

Quoi qu’il en soit, le site demeure intéressant à visiter et à découvrir. Et les ouvrages d’art proposés sont très beau et bien fichus.

Visiter the NU project. 

Attention : bien qu’il s’agisse d’un site non pornographique, il contient tout de même de nombreuses images de nudité. Donc si votre âge ou votre moralité personnelle vous interdisent de vous y rendre … bah n’y allez pas !

NeoMasculin
Share: