0

Le vieil homme et la mer fait partie des derniers écrits d’Hemingway, et de ceux qu’on lit généralement en premier quand on découvre son oeuvre. C’est court (autour de 150 pages), bien écrit, et comme toujours chez Hemingway, ça parle de courage, de dignité, de condition humaine et de virilité. Le vieil homme et la mer, c’est l’histoire d’un pêcheur et de son duel avec un gigantesque marlin, mais aussi avec la nature, le destin et dans une certaine mesure la société. C’est beau, c’est simple, c’est lisible dès 10 ans et c’est sans doute la meilleure introduction qui soit à l’oeuvre d’Hemingway. A mettre entre toutes les mains, dès le plus jeune âge, et à relire après 30 ans, pour y trouver d’autres notes et de nouvelles profondeurs.

NeoMasculin
NeoMasculin

Petit cours d’autodéfense intellectuelle (Normand Baillargeon)

Article précédent

Spurious Correlations (Tyler Vigen)

Article suivant

Plus d'articles Pilule rouge

Sur les mêmes sujets